Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 21 Septembre 2008 à 00:00

Le directeur de la fiction d'Arte veut multiplier les séries

Directeur de la fiction d'Arte France, François Sauvagnargues veut multiplier les séries pour donner une "visibilité plus grande" à l'offre de fiction dans la grille de la chaîne.

"Pour moi, l'enjeu des séries est un enjeu vraiment important", indique François Sauvagnargues dans un entretien accordé à l'AFP à La Rochelle, où se tient le 10e festival de la fiction télévisée. "Selon le contrat que nous avons avec l'Etat français, nous devons désormais produire deux séries par an, comptant chacune huit épisodes de 50 minutes", précise-t-il. Programmée pour le début de l'année prochaine, la première série, déjà tournée, est une nouvelle saison de "Vénus et Apollon", qui suit le destin de plusieurs femmes travaillant dans le même institut de beauté. La durée de chaque épisode a été allongée de 26 à 45 minutes par rapport à la saison précédente.

Une deuxième série, actuellement en tournage, intitulée "Les invincibles", libre adaptation d'une série canadienne, sera une comédie mettant en scène quatre hommes, trentenaires, qui décident de vivre une seconde adolescence. François Sauvagnargues annonce le tournage d'autres séries, comme "Xanadu", histoire d'une famille obligée de gérer un empire du sexe, et "Fortunes", de Stéphane Meunier, qui met en scène un groupe de jeunes adultes. "On en a comme cela huit en projet", précise le directeur de la fiction. "Notre but est de faire de la fiction intelligente, de la fiction provocante, de la fiction qui sorte des sentiers battus, en s'inspirant aussi de ce que font les autres", souligne-t-il.

"Le cinéma et la fiction sont aujourd'hui très présents sur notre antenne et cela fonctionne très bien. J'essaye de faire des propositions qui puissent intéresser tous les publics. C'est pour cela que la série me paraît un enjeu important", explique-t-il. Arte France a également présenté jeudi en avant-première à La Rochelle un téléfilm de 90 minutes, de Jean-Paul LilienFeld, avec Isabelle Adjani, "La journée de la jupe", qu'Arte se propose de diffuser en 2009.

Confronté à la violence dans un lycée de la banlieue parisienne, un professeur prend sa classe en otage. "Nous avons sur tous les sujets qu'on traite une ouverture, un recul, car nous sommes une chaîne européenne et nous ne voulons pas ancrer nos sujets dans une réalité qui serait incompréhensible pour le public allemand", explique François Sauvagnargues. Avec un budget fiction de 21 millions d'euros, Arte a produit en 2008 50 heures de programmes.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution