Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 21 Octobre 2008 à 00:00

L'Alsace, 1ère région d'arrêt de la diffusion analogique fin 2009

L'Alsace sera la première région de France où s'arrêtera la diffusion de la télévision en mode analogique fin 2009, a indiqué Eric Besson, secrétaire d'Etat au Développement de l'économie numérique.

Avant ce premier arrêt à grande échelle, trois opérations pilote de basculement vers le numérique sont prévues à Coulommiers, à la fin de l'année 2008, à Kaysersberg, en Alsace, au second trimestre 2009 et dans la région de Cherbourg, sur une population d'environ 100.000 habitants, au deuxième semestre 2009. Selon le schéma national d'arrêt de la diffusion analogique et de basculement vers le numérique, que le Premier ministre doit publier "rapidement", après l'Alsace, la diffusion analogique s'arrêtera en Lorraine, en Champagne-Ardenne et en Franche-Comté. Un autre site de démarrage sera mis en oeuvre dans le même délai, début 2010, à l'Ouest de la France et plus particulièrement sur les régions Bretagne, Pays de la Loire et Basse-Normandie.

A cette occasion, Eric Besson, qui remplaçait au pied levé le président Nicolas Sarkozy dans la présentation du plan français pour de développement de l'écommie numérique "France Numérique 2012", a réaffirmé la volonté des pouvoirs publics de "tout faire" pour assurer le basculement complet vers le tout numérique audiovisuel sur l'ensemble du territoire avant la date limite du 30 novembre 2011. L'arrêt progressif de la diffusion audiovisuelle en mode analogique est un enjeu important pour le développement de la télévision et de la radio car il libérera des fréquences utilisables par la télévision, la radio numérique et le très haut débit mobile, appelées "dividende numérique".

Selon Eric Besson, l'attribution des ces "fréquences en or" "constitue une étape historique dans l'évolution de notre industrie des télécommunications et des communications". "La majorité des fréquences libérées serviront à déployer les services du futur du monde l'audiovisuel", a rappelé Eric Besson, faisant notamment allusion à la télévision numérique terrestre (TNT) en haute définition (HD) et à la télévision mobile personnelle (TMP). Le plan présenté lundi prévoit la création de onze réseaux de TNT avec une couverture moyenne de 95% de la population et deux réseaux de télévision mobile personnelle avec une desserte de 70% de la population.

A terme, la libération de ces fréquences permettra de diffuser 66 chaînes gratuites de la TNT ou une quarantaine en HD. Le plan prévoit d'autre part d'attribuer la totalité d'une bande de fréquence dite bande III (174-233 MHz), qui sera libérée fin 2010, à la radio numérique. De nombreux pays ont déjà lancé et organisé le passage au tout numérique audiovisuel. Les Etats-Unis auront achevé ce passage au début de l'année 2009, de même que l'Allemagne.

En France, en juillet, seuls 57,8% des foyers étaient initialisés au tout numérique (pour au moins un récepteur) et 29,9% des foyers étaient complètement passés au tout numérique. Mais, 29,1% des foyers restaient entièrement dépendants de l'hertzien analogique.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution