Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 8 Novembre 2008 à 00:00

TNT: le compte à rebours vers le tout numérique commence à Coulommiers

Le compte à rebours vers une France où la télévision numérique terrestre (TNT) aura totalement remplacé la télévision analogique commence samedi à Coulommiers (Seine-et-Marne), banc d'essai du vaste dispositif que le gouvernement met en place pour accompagner les Français dans cette mutation.

Pour Eric Besson, secrétaire d'Etat chargé du développement de l'économie numérique, qui présentait jeudi ce dispositif, "le déploiement sur l'ensemble du territoire national de 18 chaînes de télévision en qualité numérique et l'arrêt de la diffusion analogique constitue l'un des principaux défis pour l'avenir de nos industries de l'audiovisuel et des télécommunications". Fixée par la loi au 30 novembre 2011, la fin de la diffusion analogique est une oeuvre de longue haleine qui suppose un équipement adéquat de 100% des Français et un accompagnement des téléspectateurs.

Pour tester le processus, deux opérations pilotes, à Coulommiers, au sud-est de Paris début novembre, et à Kaysersberg (Haut-Rhin) début février sont prévues, avant que la généralisation progressive du basculement des différentes régions intervienne à compter du 31 mai 2009. Samedi, à Coulommiers, en présence de la ministre de la Culture, Christine Albanel, d'Eric Besson et du président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Michel Boyon, le "compte à rebours" de l'opération sera lancé. Il s'agira d'abord, selon le député-maire de Coulommiers, Franck Riester, d'activer la diffusion numérique pour les 20.000 téléspectateurs de l'agglomération, qui ne disposaient jusque là gratuitement que de la télévision analogique.

Trois mois plus tard, le 4 février 2009, la diffusion analogique s'éteindra. Coulommiers deviendra alors la "première ville 100% numérique", annonce Franck Riester. L'opération de Coulommiers, puis celle de Kaysersberg, permettront de tester le dispositif d'accompagnement prévu pour "ne laisser personne au bord du chemin" lors du basculement national. Un budget de 218 millions d'euros sur trois ans est prévu pour l'information des téléspectateurs (site Internet: www.matelenumerique.fr, centre d'appels) ainsi que l'aide aux publics sensibles (personnes âgées et handicapées).

Sont également prévus des "ambassadeurs du numérique", dotés d'un budget de 100 millions d'euros. Choisis parmi des antennistes, des installateurs, des distributeurs d'électronique grand public, ces ambassadeurs, qui adhèreront à un cahier des charges contraignant, seront affectés aux foyers dont les membres ont plus de 70 ans ou dont le taux d'incapacité est supérieur à 80%. A Coulommiers, les ménages défavorisés pourront bénéficier d'une aide de 30 euros, prix d'un adaptateur de base, pour s'équiper. Pour ces mêmes foyers, les frais éventuels d'installation d'antenne seront pris en charge à l'exception d'un ticket modérateur de 20 euros. Trois ans après le lancement de la TNT, et une couverture du territoire à 82,2% de la population au mois de juillet, seuls 57,8% des foyers français disposaient à cette date d'un récepteur de TNT.

Après Coulommiers et Kaysersberg, le basculement concernera une première zone de plus de 100.000 habitants, à Cherbourg (deuxième semestre 2009), suivi, fin 2009, de deux "plaques" régionales, dans le grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Basse Normandie) et dans le grand Est (Alsace, Champagne Ardenne, Lorraine, Franche Comté). Le calendrier de basculement dans les autres régions n'est pas encore connu.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution