Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 10 Novembre 2008 à 00:00

TF1 confrontée à une baisse préoccupante de son audience

Un JT qui dévisse, une "Star Ac" usée...: TF1 subit une baisse préoccupante de son audience, grignotée par la TNT mais aussi par ses grandes concurrentes hertziennes, dans un "PAF" bouleversé par la suppression de la publicité attendue sur les chaînes publiques. En octobre, la part d'audience de la chaîne leader est tombée à son plus bas niveau, à 26,2%, contre 31,8% il y a un an. Ses recettes publicitaires ont reculé de 3,7%, selon Yacast. Cette baisse touche toutes les tranches horaires de TF1 et ses "valeurs sûres" sont malmenées. Le journal télévisé de Laurence Ferrari, qui a succédé en août à Patrick Poivre d'Arvor après 20 ans de règne, décroche malgré des débuts prometteurs, passant régulièrement sous la barre des 30%. L'un des programmes phare de TF1, "Star Academy", qui en est à sa huitième saison, s'effrite, concurrencé par le magazine de M6 "Un dîner presque parfait", doté d'excellents scores. Sa neuvième saison serait menacée selon plusieurs médias, même si TF1 dément. Le 22 octobre, la retransmission d'un match de foot de la Ligue des Champions n'a engrangé que 25,5% de parts de marché, "une catastrophe" selon Valérie Ghezail, en charge des études audiovisuelles chez Havas Médias. "En ce moment, les séries américaines sont le fond de commerce de TF1. La semaine dernière, seuls +Grey's Anatomy+ et +Les experts+ ont dépassé les 40%. Mais il va falloir renouveler car elle ne résistera pas longtemps comme ça", ajoute la responsable de l'agence de publicité. "Le meilleur moyen pour TF1 de se battre contre la TNT et internet, c'est de miser sur les valeurs fondamentales du média télévision : le direct, les émissions, les évènements", analyse Emmanuel Charonnat de l'agence Médias Starcom. Dans le sillage du départ de ses dirigeants historiques comme Patrick Le Lay ou Etienne Mougeotte, la chaîne de Nonce Paolini a procédé à des changements significatifs. Outre l'arrivée de Laurence Ferrari, la chaîne vient de lancer une émission matinale de vie quotidienne, "10 heures, le mag", à la place de séries, pour damer le pion au magazine de France 2 "C'est au programme", à l'antenne depuis des années. Elle diffuse également en fin d'après-midi un nouveau feuilleton quotidien maison, "Seconde chance", au démarrage assez moyen. C'est l'innovation qui explique en partie la baisse d'audience, selon M. Charonnat. Pour lui, le JT pâti de la crise financière "car le téléspectateur moyen de TF1 a tendance, dans ces périodes-là, à aller vers le divertissement"... en l'occurrence "Le Grand journal" de Michel Denisot sur Canal+, qui a grignoté en un an trois points d'audience, ou au feuilleton à succès "Plus belle la vie" de France 3. Le "20 heures" risque de voir son audience encore siphonnée à partir de janvier 2009 avec la suppression de la publicité sur France Télévisions, avec pour corollaire l'avancement des programmes en prime time. En outre, M6 prévoit de lancer un journal aux alentours de 20H00. TF1 ne s'est pas encore prononcée sur un éventuel avancement de sa première partie de soirée à 20H35 pour se caler sur les nouveaux horaires de France 2, France 3, Arte et M6. Quoi qu'il en soit, la chaîne privée va bénéficier de coupures pub supplémentaires dans le cadre de la loi de réforme de l'audiovisuel. TF1 a déjà prévu une baisse de ses tarifs publicitaires en journée, pour tailler des croupières aux chaînes publiques qui conserveront des écrans avant 20H00. "Mais les enjeux ne sont pas à ces heures-là. C'est sur le prime time qu'on attend la chaîne et pour l'instant, on n'a aucune visibilité", regrette-t-on chez Havas.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution