Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 21 Décembre 2008 à 00:00

BISTV officiellement commercialisée sur tout le Maghreb.

Les pays du Maghreb se dotent, lentement certes mais sûrement, d’une législation qui vise la répression non seulement du piratage mais la contrefaçon de manière générale.

La globalisation de l’économie et des échanges commerciaux, l’ouverture inéluctable des marchés nationaux obligent les Etats à se mettre à niveau aux échelles tant de la compétitivité, législatif que de conformité avec les recommandations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Dans ce cadre, des partenariats sont aujourd’hui à pied d’œuvre entre des opérateurs français et maghrébins, l’objectif étant d’offrir des prestations de télévision satellitaire à prix accessible et défiant toute concurrence, notamment l’offre pirate.

Le Maroc, la Tunisie et l’Algérie ont intégré ce processus, avec des rythmes différents selon le pays. Au Maroc, la loi anti piratage est très avancée. Dans ce cadre, l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a signé, le 12 novembre dernier avec l'Institut national français de la propriété industrielle (INPI), une convention ayant pour objet une meilleure coordination des deux pays en matière de protection des produits industriels et de la lutte contre la contrefaçon. L’accord entre Medi Net et le groupe AB français vient donner corps aux objectifs aux termes de cette convention.

Chimères et perte garantie

L’avenir du piratage au Maghreb est ainsi sérieusement compromis. Sur le plan technique pur, l’accès au bouquet TNTSAT (la Télévision numérique terrestre par satellite), nécessite la disponibilité d’un décodeur dédié, à utilisation exclusive en France. Son importation est donc superflue et une pure perte financière. En outre, pour recevoir le signal, qui est à l’origine faible, il faut disposer d’une antenne à large spectre, dont la maintenance ne peut se faire que sur le territoire français.

La solution de rechange que pourraient escompter les pirates, à savoir le passage par Astra, est également inutile, le démodulateur proposé par Astra étant bridé, les utilisateurs du bouquet TNTSAT ne pouvant plus capter en clair les chaînes internationales pourtant diffusées librement par Astra. Ce qui engendre un double écueil : un investissement à perte absolue et une impossibilité de capter des chaînes en clair parce que brassant le vent de l’illégalité et du hameçonnage inutile.

Adieu l’écran noir

A l’arrêt, le 31 décembre 2008 à l’initiative du Groupe CANAL+, de la diffusion du bouquet "TPS" sur HOT BIRD, la solution de bon sens et de quiétude est de profiter de l’accès aux chaînes satellitaires avec environ cinq cents programmes en provenance du monde entier, en plus de vingt chaînes françaises et francophones dont notamment TV5 Monde Europe, NRJ 12, NT1, Arte, BFM TV, BIS Promo, Direct 8, Euronews, France 24, LUXE TV, Medi 1 Sat, TV5 BFS (France, Belgique, Suisse), TSR1 et TSR2 (les deux chaînes de la télévision suisse romande), RTBF SAT, la chaîne publique belge depuis novembre dernier...

Le partenariat France-Maghreb

La Télévision par satellite a drainé, depuis son lancement, de larges publics de différents horizons et cultures. Mais le Maghreb reste l’ensemble le plus intéressé de la région arabo-africaine par l’offre française par satellite. C’est en ce sens que des partenariats sont aujourd’hui à pied d’œuvre entre des opérateurs français et maghrébins, l’objectif étant d’offrir des prestations de télévision satellitaire à prix accessible et défiant toute concurrence, notamment l’offre pirate.
Cette collaboration donne déjà ses fruits, les téléspectateurs maghrébins (Maroc, Algérie et Tunisie surtout) pouvant bénéficier d’une large panoplie d’offre télévisuelle riche et variée.

En effet, en plus des chaines accessibles via le système CANAL+, les téléspectateurs maghrébins désireux de recevoir une offre complète de chaînes françaises peuvent acquérir le bouquet BIS TV (groupe AB), diffusé depuis HOT BIRD, pour un tarif de 4,90 euros/mois (55 DH environ). Ce bouquet propose une offre dite «panorama», composée de vingt-six chaînes : toutes les chaînes généralistes françaises (dont TF1, les chaînes du groupe France Télévisions, etc.), les nouvelles chaînes de la TNT et des chaînes (culturelles, musicales, sportives, adultes) du groupe AB.

Une autre offre, la BIS TV, présente une particularité tout à fait intéressante pour le téléspectateur maghrébin avec l’option appelée ARABIS. Cette option propose 3 chaînes dites ‘’Premium’’ du bouquet arabe ART (ART, ART SPORT, MOVIES, ART MUSIC). Pour l’instant, le bouquet BIS TV n’est pas commercialisé en dehors de la France. Certes, des acheteurs hors France acquièrent le décodeur offrant ce service, sachant que les pays du Maghreb sont inclus dans la zone de couverture du satellite HOT BIRD™, qui diffuse ce bouquet. Des perspectives d’offre généralisée en ce sens sont à attendre dans un proche avenir.

En tout état de cause, une Télévision par satellite accessible à tous, à un prix défiant toute concurrence et permettant la garantie et la sécurité de réception du signal, est le choix à faire et à recommander. Ce choix, qui protège les droits des producteurs et, à parts égales, du téléspectateur, assure le meilleur service et une offre multiple et enrichissante.
Il est à noter que l’offre française par satellite au Maghreb sera commercialisée par Medi Net à partir du Maroc.

Aussi, selon les données les plus récentes, le taux de pénétration de Hotbird chez les foyers équipés TV dans les pays du Maghreb atteint des proportions relativement importantes. Il est de 53% au Maroc, soit plus de 2,5 millions de foyers. En Algérie, ce taux est de l’ordre de 80% (4,443 millions de foyers) alors qu’en Tunisie, il s’élève à 60% (1,2 million de foyers).

Source : Al Bayane.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

Milkoo | Samedi 26 Décembre 2009 à 08:28
Ce que je ne comprend pas, c'est le mépris que vous portez à notre égard, comprenez bien que nous sommes pas sous développé dans notre esprit, ce n'est pas parce que nos gouverneurs successifs se sont accaparé de nos richesse que nous sommes faibles d'esprit, le bouquet canal+ Maghreb que vous nous proposez, je préfère que vous fassiez un essai en France avant de le commercialisez en Afrique du nord, que ce qu'un Marocain ou Algérien a à faire avec une chaine comme TRACE, ou même OL TV ou OM TV??? De plus c'est le patron Bruno Thibaudeau qui a déclaré au mois de Juin 2009 que TF1 & M6 sont disponible sur le bouquet moyenant une petite manoeuvre de satellite (sur ASTRA), chose qui a été faite par la quasi totalité des Algériens en instalant une deuxième parabole pointée sur astra et en s'équipant d'un Diseq 1.1, ça marchait pendant 4 mois et par la suite ça disparaît sans aucune explication!! sauf dans des forum ou en sous entend que c'était une procédure illégale!!!De qui se moquent-on??? une procédure illégale alors que sur les prospectus officiel des partenaires de canal+, figure belle et bien les deux chaines TF1 & M6 (voir prospectus COMAGRAPH le bouquet de canal + en Algérie.
Moi, je vous le dit déjà, si le groupe Canal continu dans cette ligné, c'est perdu d'avance, le public Algérien et Marocain est très connaisseur, s'il n y a pas du Sport (SPORT+,CANAL+ SPORT,champion's league, jour de foot), si les soirées commencent en décalé par rapport au programme en France, s'il n y pas de TF1 & M6, inutile de fournir plus d'effort, le Maghrébin n'est pas preneur, par contre avec ces chaînes, je vous le dis, à 25 ou 30 Euros par mois, vous aurez plus du million d'abonné, même si nos moyens financier sont assez limité, nous savons ce que nous voulons.
A bon entendeur.............
Mech | Mercredi 3 Novembre 2010 à 23:41
Quelles richesses?
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution