Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 1 Janvier 2009 à 00:00

La télévision sur téléphone mobile arrive en Côte d’Ivoire

Sur les bords de la lagune Ebrié, crise ou pas, on est friand des gadgets technologiques.

Trois opérateurs de services, la société de téléphonie mobile MTN Côte d’Ivoire, le diffuseur d’émission par câbles CanalSat Horizons et l’intégrateur de solutions Monicash viennent de lancer la mode (ou le cadeau à faire à tout prix) en cette fin d’année : la télévision mobile personnelle (TMP). Dans une phase test qui va s’étendre jusqu’au premier trimestre 2009, un millier d’abonnés aux services de CanalSat Horizons et de MTN vont expérimenter ce produit nouveau baptisé « MTN Mobile TV » et serviront de référence marketing.

Ils auront accès à une demi-douzaine de chaînes de télévision et une radio disponibles sur le bouquet du diffuseur de contenu, CanalSat Horizons. Ainsi, la Côte d’Ivoire sera le tout premier pays d’Afrique francophone à expérimenter la télévision mobile, c’est-à-dire pouvant être reçue sur l’écran d’un téléphone portable ou d’un récepteur de poche (Blackberry) par l’abonné pendant ses déplacements.

Mercredi 3 décembre 2008, le trio a dévoilé, dans la capitale économique ivoirienne, son offre assise sur la technologie DVB-H (Digital Video Broadcasting-Handheld, en français Diffusion vidéo numérique pour récepteur de poche) qui, à la différence du Edge et du 3G, assure une qualité d’image parfaite. Sur un marché des nouvelles technologies de l’information et de la communication où la guerre des prix tend à fléchir la croissance jusque-là tirée par la téléphonie mobile, l’avenir semble se trouver dans le multiservice.

Et MTN Côte d’Ivoire, qui a racheté coup sur coup, récemment, les sociétés Afnet (Internet) et Arobase Télécom (téléphonie fixe) se positionne fortement sur ce segment des offres convergentes : Voix-Internet-Vidéo. Le choix de la technologie DVB-H tient de ce que le partage de l’écran qu’elle favorise permet, tout en regardant la télévision, d’envoyer des sms ou de téléphoner… Le directeur général de MTN Côte d’Ivoire, Aimable M’Poré, n’est pas peu satisfait de ce que sa société soit la première à introduire dans l’espace francophone africain cette offre disponible au Japon depuis 2006, et qui tarde à prendre véritablement en Europe. « Nous conduisons l’innovation » se réjouit-il.

Cette dernière, après la facturation à la seconde, les mini-recharges et l’Internet mobile, va coûter la bagatelle de 3 milliards de francs CFA en investissement pour le seul grand Abidjan. Sur le mode de financement, source de refroidissement de l’ardeur des opérateurs de téléphonie mobile hexagonaux pour la TMP, on ne sait pas grand-chose. Le directeur général de MTN Côte d’Ivoire, Aimable M’Poré, n’est pas peu satisfait de ce que sa société soit la première à introduire dans l’espace francophone africain cette offre disponible au Japon depuis 2006.

Seule certitude, MTN Côte d’Ivoire, CanalSat Horizons Côte d’Ivoire et Monicash paraissent bien sûrs de leur coup. Les prévisions tablent pour la première année sur une moyenne de 3000 abonnés. Ceux-ci devront disposer de téléphones mobiles adaptés à la réception TV. C’est-à-dire disposer d’un tuner BVD-H intégré et d’une antenne. Sur les côtes africaines de l’Atlantique, les problèmes de disponibilité de terminaux compatibles, de couverture réseau et d’incertitude quant au succès commercial de la TMP (eu égard l’accès gratuit sur le net à nombre de chaînes) semblent inconnus. Alors qu’il tempèrent l’engagement des SFR, Bouygues Télécom, voire Orange, sur ces technologies.

PAR LOUIS S. AMÉDÉ, ABIDJAN " Les Afriques".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution