Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 1 Janvier 2009 à 00:00

Après six ans à la tête de l'Arcep, Paul Champsaur passe la main

Le président du régulateur des télécoms, Paul Champsaur, passera dans les prochains jours à Jean-Claude Mallet, à l'issue d'un mandat de six ans marqué par d'importantes avancées en faveur des usagers et en matière de concurrence.

"Sous la présidence de M. Champsaur, l'Arcep (Autorité de régulation des communications et de la Poste) a intégré l'intérêt du consommateur dans ses décisions", se réjouit le président de l'UFC-Que Choisir, Alain Bazot. Parmi ses décisions phares: la baisse des tarifs des SMS et la division par deux d'ici à 2010 des terminaisons d'appels, que se facturent entre eux les opérateurs pour acheminer les communications et qui influent donc sur le prix final. Un choix qui lui a valu les félicitations de Bruxelles... mais aussi les inimitiés de certains opérateurs.

M. Champsaur, qui aura 65 ans en janvier, a également poursuivi l'action de son prédécesseur en matière de "stimulation du dégroupage", qui permet aux usagers de choisir un autre opérateur que France Télécom tout en utilisant les infrastructures de ce dernier. "Ce dont je suis le plus fier (...) ce sont les offres de gros de l'opérateur historique (France Télécom)", qui "sont fondamentales pour le développement de la concurrence", soulignait récemment le président de l'Arcep, tout en regrettant de ne pas avoir "réussi à faire suffisamment de corégulation avec les entreprises".

La France, qui compte 17,1 millions d'abonnés au haut débit, est un des leaders de l'ADSL en Europe avec des offres "triple-play" (internet, téléphonie, télévision) parmi les moins chères au monde (29,90 euros par mois). Ancien dirigeant de l'Insee, le patron de l'Arcep, anciennement ART (Autorité de régulation des télécoms), va être nommé prochainement président d'une Haute autorité de la statistique. Il s'est également vu confier une mission sur les tarifs de l'électricité.

De nombreux dossiers sensibles attendent son successeur, Jean-Claude Mallet, ancien secrétaire général de la Défense nationale, comme la fibre optique et la quatrième licence de téléphonie mobile. Les terminaisons d'appels pourraient aussi revenir sur la table sous la pression des opérateurs. "On espère qu'il sera davantage capable de trouver un équilibre entre la nécessité de stimuler la concurrence et le fait que les opérateurs ont besoin de gagner de l'argent pour investir", souligne l'un d'eux.

Selon le Canard Enchaîné, le patron d'Orange Didier Lombard se serait d'ailleurs félicité de l'arrivée de M. Mallet, "un patriote, plus soucieux de soutenir les champions nationaux que de doper la concurrence".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution