Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 3 Janvier 2009 à 00:00

Publicité à la TV publique: des situations contrastées en Europe

De Londres à Madrid, en passant par Berlin et Rome, le recours des chaînes publiques aux recettes publicitaires présente un visage contrasté, absent pour certaines, capital pour d'autres.

En Grande-Bretagne, la British Broadcasting Corporation (BBC), totalement affranchie de la publicité, donne l'exemple parmi les grands groupes publics européens. Les revenus de la "Beeb", comme la surnomment les Britanniques, proviennent quasi-intégralement de la redevance, dont le montant s'élève à 139,50 livres (soit 147,80 euros) par foyer. Selon le dernier rapport annuel disponible portant sur l'exercice 2007/2008 (achevé au 31 mars 2008), le chiffre d'affaires net total était de 4,414 milliard de livres (4,677 milliards d'euros), dont 3,368 milliards de livres générées par la redevance.

La BBC propose 8 chaînes de télévision, 10 réseaux de radios et plus de 50 chaînes locales de radio ou de télévision. L'Allemagne, avec ses deux chaînes publiques, ARD et ZDF, fait à peine moins bien. Les deux chaînes sont financées à plus de 80% par la redevance, dont le montant s'élèvera à 215 euros par foyer en 2009, soit un total de 7,3 milliards d'euros. Les deux tiers des recettes de la redevance vont à la télévision, le reste à la radio. La publicité et le parrainage représente entre 3 et 7% des recettes des chaînes publiques, le reste étant assuré par des cofinancements ou la cession de programmes télévisées.

ARD et ZDF ne peuvent recourir à des écrans publicitaires que de 17H00 à 20H00 et toute publicité est proscrite les jours fériés. Au total, la publicité est limitée à 20 minutes par jour, avec un maximum de 12 minutes par heure. A l'autre bout du spectre, la RAI italienne, qui compte trois chaînes de télévision, cinq radios et des chaînes thématiques sur le numérique terrestre, est financée à environ 47% par la redevance et à 40% par la publicité, les 13% restant étant assurés par d'autres activités (cession de droits pour la diffusion de programmes sportifs ou de films).

Le montant de la redevance, la plus faible de l'Union européenne, est fixé à 107,50 euros par foyer pour 2009. Selon la direction de la RAI, l'Italie suit avec intérêt, pour éventuellement s'en inspirer, les réformes françaises, et notamment le système consistant à taxer les recettes publicitaires des chaînes privées et les revenus des opérateurs de télécommunications.

Le débat existe également à la TVE, la télévision publique espagnole, où la publicité va diminuer d'ici à 2010, passant de 12 à 9 minutes par heures. Selon l'Observatoire européen de l'audiovisuel, le montant de la redevance était en moyenne de 161 euros par foyer en 2006, la France et l'Italie se situant parmi ceux où elle est la moins élevée.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution