Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 24 Mars 2001 à 00:00

La refonte de iTélévision

Le départ de Noël Couëdel, qui abandonne iTélévision pour RTL, laisse au groupe Canal+ le champ libre pour peaufiner la refonte de sa chaîne d'information continue et y préparer l'arrivée du groupe Lagardère.

Entré à Canal+ en 1999 pour créer iTélévision avec Christian Dutoit, son actuel directeur général, il quitte le groupe au moment où la chaîne va connaître un bouleversement de son organisation et de sa grille.

"Normalement, en fin de semaine prochaine, les dirigeants de Canal+ devraient être en état de dessiner à grands traits le futur visage de la chaîne", a déclaré à l'AFP M. Couëdel.

Ce visage devrait être celui d'une chaîne toujours consacrée aux "news", mais "avec une façon plus attractive de présenter l'actualité et plus d'entertainement" (divertissement), selon une source proche du dossier.

Le sport et l'économie devraient également y prendre une place plus importante. Artisan de la "première phase" de iTélévision, qui n'a pas tenu toutes ses promesses malgré ses 2,8 millions d'abonnés, Noël Couëdel n'a pas été associé à la réflexion sur sa refonte, pas plus que Christian Dutoit, défenseur de la chaîne dans sa forme actuelle.

Son départ pour RTL tombe donc à point nommé pour Canal+. La filiale de Vivendi Universal, dans un communiqué, "ne peut qu'applaudir Noël dans sa décision de diriger une très grande radio nationale", en vantant "ses compétences, sa générosité, son ouverture, son indépendance d'esprit et sa loyauté".

Le sort de Christian Dutoit semble également être scellé. "Son départ semble prévu pour juin. En attendant, il assure la transition", affirme-t-on à la rédaction de iTélévision. Une rédaction qui s'impatiente et appelle de ses voeux le changement.

"Finalement, la formule actuelle, elle n'intéresse plus grand monde. On s'encroûte. On vient bosser, mais c'est un peu comme les cours du mois de juin à l'école : on y va mais on sait que ça ne sert plus à grand-chose".

Les changements éditoriaux s'accompagneront d'une modification du capital et de l'organigramme de la chaîne. L'entrée de Lagardère, déjà partenaire de Canal+ dans la plate-forme Canal-Satellite et l'éditeur de chaînes Multithématiques, ne semble plus faire aucun doute.

Quant à CNN, la chaîne d'information américaine, "elle est toujours dans la course", selon une source proche du dossier. L'arrivée de Lagardère "qui veut au moins 49% de la chaîne", ne devrait pas se limiter au volet capitalistique. "Sur iTélévision, les équipes de Jérôme Bellay (patron d'Europe 1, détenu par Lagardère) travaillent avec celles d'Alain De Greef (patron des programmes du groupe Canal+)", affirme-t-on dans l'entourage de la direction de Lagardère.

"Les discussions avaient été interrompues un moment, car Canal+ ne voulait pas lâcher le moindre rôle opérationnel à Lagardère", poursuit-on.

Finalement, on s'orienterait vers un un "tandem Jérôme Bellay-Philippe Gildas", ce dernier étant une figure historique de Canal+. Néanmoins, le rôle de M. Bellay reste à définir. "Il a vraiment envie d'y aller, mais annoncer son arrivée est encore prématuré", soutient-on chez Lagardère.

A la rédaction de iTélévision, on voit davantage M. Bellay comme un futur "grand coordinateur". La direction de la chaîne reviendrait à M. Gildas et celle de la rédaction, qui devrait inclure les journalistes de Canal+, à Bernard Zekri, directeur adjoint de la rédaction de la chaîne cryptée.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

Michel 47 | Mercredi 30 Mars 2011 à 13:16
Je ne regarde plus i télé depuis le départ de Thierry Dugeon
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution