Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 27 Janvier 2009 à 00:00

USA: le directeur du syndicat des acteurs remercié, la grève s'éloigne

Le directeur du principal syndicat américain d'acteurs de cinéma et de télévision (SAG) a été remercié lundi après des semaines de dissensions internes sur l'opportunité de déclencher une grève, perspective qui semble désormais s'éloigner.

Le quotidien professionnel Variety avait évoqué dans l'après-midi une "démission" de Doug Allen, qui était aussi le négociateur en chef du Screen Actors Guild, citant un courrier électronique envoyé à ses collègues. Mais selon un communiqué du SAG diffusé tard lundi soir à Los Angeles, M. Allen a envoyé ce message après s'être vu signifier la fin de son mandat par le "conseil des directeurs" du syndicat de quelque 120.000 membres. "Le conseil des directeurs du SAG, par ordre écrit, a mis fin aujourd'hui aux fonctions de Doug Allen", selon ce texte.

De même source, "le conseil a aussi dissous la commission de négociation (dirigée par M. Allen, NDLR) et a ordonné son remplacement par un groupe dont la mission sera de mener (les) négociations à terme" avec l'Alliance des producteurs de cinéma et de télévision (AMPTP), le patronat de Hollywood. Le départ de M. Allen, considéré comme un tenant de la ligne dure, semble éloigner la perspective d'une grève qui aurait pu paralyser la production audiovisuelle américaine. La convention collective triennale du SAG avec l'AMPTP a expiré fin juin 2008 et les négociations sont au point mort. Les acteurs continuent à travailler, mais sous le régime du précédent contrat.

Le 13 janvier, la direction du SAG s'était séparée à l'issue de 30 heures de discussions, sans avoir fixé de date pour une consultation de sa base sur une grève. La presse spécialisée de Hollywood avait attribué cette indécision à des dissensions au sein de l'organisation sur l'attitude à adopter face à l'AMPTP. Une autorisation de grève devait être soutenue par 75% des bulletins exprimés. Mais quelque 1.400 membres du SAG, dont des acteurs de premier plan comme George Clooney, Susan Sarandon ou Sally Field, ont récemment appelé la direction du syndicat à signer un compromis avec l'AMPTP, contestant la stratégie d'affrontement prônée par M. Allen.

Ces acteurs ont fait valoir que la situation actuelle, avec une économie américaine officiellement entrée en récession, ne plaçait pas leur syndicat en position de force pour négocier des avancées sociales. Citée lundi soir par Variety, Mme Field s'est dite soulagée. "Je suis sûre que cela a été une décision difficile de remplacer les négociateurs du SAG, mais si les autres syndicats (de Hollywood) peuvent conclure un accord convenant à leurs membres, le SAG le peut aussi, et je suis désormais certaine que cela va se produire rapidement", a déclaré l'actrice aux deux Oscars.

Pendant l'hiver 2007-2008, un arrêt de travail de 100 jours des scénaristes avait paralysé la production télévisuelle et cinématographique américaine, et provoqué un manque à gagner de jusqu'à deux milliards de dollars. Dans ses récentes négociations avec l'AMPTP, le SAG réclamait notamment une hausse des salaires pour les acteurs touchant moins de 100.000 dollars par an, et une augmentation des dividendes sur les ventes de DVD et d'oeuvres exploitées sur internet et sur les "nouveaux médias" numériques. Mais les studios ont accusé le SAG de manque de réalisme, affirmant que ces médias n'étaient pas encore rentables.

Selon l'AMPTP, le SAG a refusé de sceller un accord comparable à ceux conclus en 2008 entre les producteurs et les syndicats des scénaristes (WGA) et des réalisateurs (DGA). Contactée par l'AFP après l'annonce de la fin des fonctions de M. Allen, une porte-parole de l'AMPTP a dit n'avoir "pas de commentaire".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution