Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 12 Février 2009 à 00:00

Plainte de Canal+ contre Orange: nouvelle escarmouche entre les deux groupes

Le groupe Canal+, filiale de Vivendi, a porté plainte jeudi contre Orange, épisode supplémentaire dans la bataille qui oppose les deux groupes depuis que le géant des télécoms s'est lancé en 2008 dans la télévision payante.

Canal+ a déposé plainte auprès de l'Autorité de la concurrence, conjointement avec l'opérateur télécom SFR, filiale de Vivendi, comme Canal+, a indiqué le PDG de Canal+ Bertrand Méheut, dans un entretien à La Tribune. Le groupe dénonce notamment l'obligation pour un client de souscrire à l'offre triple-play d'Orange (télévision, internet, téléphone, soit 39,90 euros par mois) s'il souhaite s'abonner aux chaînes payantes de cinéma et de sport proposées par Orange (France Télécom).

"Nous mettons en cause les pratiques d'Orange, qui avec ses chaînes Sport et Cinéma Séries, a recours à +la vente liée+", a déclaré M. Méheut. "Orange vend aussi à un prix prédateur, c'est-à-dire à perte, en proposant les matches de Ligue 1 de football à 6 euros par mois. Il cherche à favoriser l'acquisition d'abonnés ADSL par des contenus sur lesquels son intervention génère une inflation de prix artificielle", ajoute-t-il.

Début 2008, Orange avait déboursé 203 millions d'euros pour trois lots des droits audiovisuels de la Ligue 1 pour la période 2008-2012. L'opérateur avait notamment remporté un des trois lots Premium (la diffusion de 38 matches du samedi soir). Les deux autres lots avaient été attribués à Canal+. "Ces pratiques n'apportent aucun gain au consommateur" car "elles l'enferment", et "elles fragilisent le groupe Canal+ mais aussi les concurrents d'Orange qui peuvent être évincés du marché de l'internet haut débit", selon le PDG.

Pour France Télécom, qui a récemment porté plainte contre Canal+ pour "abus de position dominante" et "dénigrement", il s'agit d'"un épisode supplémentaire d'un long feuilleton". L'opérateur accuse la chaîne de placer la "bataille sur le terrain médiatique et du lobbying (...) pour tenter de tuer toute forme de concurrence dans un marché sur lequel Canal+ est en position ultra-dominante", a-t-il indiqué à l'AFP. "En voulant faire échec à l'aventure naissante dans la télévision d'Orange", Canal+ "essaie de retrouver la situation de monopole qu'il pensait acquise avec le rachat de TPS, estime-t-il.

Canal+ avait racheté début 2007 son concurrent, le bouquet satellitaire TPS, devenant ainsi le seul acteur majeur de la télévision payante en France. Mais un an plus tard, Orange s'était lancé sur ce secteur, en créant en août 2008 les chaînes Orange Sport (bouquet de chaînes consacrées au sport, foot surtout mais aussi rugby, handball, basket-ball...) et en novembre Orange Cinéma Séries (films de cinéma et séries télévisées).

Pour Orange Cinéma Séries, Orange a signé des accords exclusifs avec la chaîne américaine HBO, qui était l'un des fournisseurs de Canal, et le studio Warner. Côté chiffres, Orange pourrait donner des indications sur le nombre d'abonnements à ses chaînes début mars. Les premiers chiffres pour Orange Sport étaient modestes (59.300 abonnés fin septembre).

Bertrand Méheut assure qu'il ne voit pas Orange "comme un adversaire". "C'est un partenaire commercial avec qui il est possible de travailler de façon bénéfique pour les deux groupes". Pour preuve, ajoute-t-il, l'accord signé fin décembre par les deux groupes, qui permet de distribuer les chaînes Canal+ et le bouquet CanalSat sur l'offre satellite d'Orange.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution