Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 13 Février 2009 à 00:00

Tir réussi d'une fusée Ariane avec quatre satellites à bord

Une fusée Ariane 5 a placé avec succès jeudi sur orbite deux satellites de télécommunications, Hot Bird 10 et NSS-9 ainsi que deux micro-satellites de défense français depuis la base de Kourou (Guyane française).

Le lancement, dont la charge utile avait une masse totale de 7.420 kgs, est intervenu lieu dès la première minute de la fenêtre de tir à 22H09 GMT, sous un ciel dégagé et coloré. Comme prévu, Hot Bird s'est séparé en premier du lanceur au bout de 26 minutes de vol, suivi par NSS-9 à 32 minutes après le lancement. Les deux micro-satellites Spirale se sont séparés en dernier, ensemble mais à des vitesses différentes.

"Ce succès montre qu'Ariane 5 ECA (la version lourde), qui allie puissance et fiabilité, est capable de faire 29 succès d'affilée", a déclaré le Pdg d'Arianespace Jean-Yves Le Gall. "Je suis relativement confiant même si la crise économique est là avec des projets qui sont retardés. A la date du 12 février nous avons déjà engrangé 5 nouveaux contrats cette année et c'est bien. Il y a une heure nous avions 32 satellites dans notre carnet de commandes, il nous en reste 30", a ajouté M. Le Gall.

Arianespace a finalisé début février une commande de plus de 4 milliards d'euros pour 35 lanceurs Ariane 5 ECA qui seront fournis par EADS Astrium à partir du second semestre 2010.



Le satellite Hot Bird 10, construit par le groupe européen EADS Astrium pour l'opérateur Eutelsat, diffusera pendant 15 ans des programmes de télévision vers les foyers équipés pour la réception directe ou via les réseaux câblés. NSS-9, construit par Orbital Sciences Corporation pour l'opérateur SES New Skies, diffusera également pendant 15 ans des émissions de télévision et de radio et transmettra des données en utilisant trois faisceaux, dont l'un mondial.

Les micro-satellites Spirale A et B, construits par EADS Astrium et Thalès Alenia Space pour le compte de la Direction générale de l'armement (DGA), sont chargés d'une collecte d'images infrarouge pour un futur programme d'alerte. Deux jours après la collision survenue entre un satellite commercial américain et un satellite militaire russe à l'abandon, le Pdg d'Arianespace a estimé que ce type de risque "fera de plus en plus partie de la vie de l'espace".

Jean-Yves Le Gall a enfin annoncé que le prochain tir d'Ariane prévu le 16 avril pour le téléscope Herschel et le laboratoire Planck, qui aura lieu en plein jour, serait "extrêmement intéressant". L'opération sera "particulièrement complexe" à cause de la difficulté à remplir le téléscope avec de l'hélium liquide, qui a tendance à remonter le long des parois du réservoir, a-t-il précisé. Le tir de jeudi était le 187e d'une fusée Ariane (le 43e pour la version 5) et le premier pour 2009, sur six à huit prévus pour l'ensemble de l'année.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution