Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 10 Mars 2009 à 00:00

La Nasa va lancer Discovery pour finir l'installation électrique de l'ISS

Avec un mois de retard, la Nasa est fin prête à lancer la navette Discovery mercredi vers la Station spatiale internationale (ISS) pour achever l'installation électrique de l'avant-poste orbital.

Si les conditions météorologiques sont favorables, le lancement de l'orbiteur avec sept astronautes à bord dont un Japonais est prévu le mercredi 11 mars à 21H20 locales (01H20 GMT jeudi) du Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride (sud-est), marquant le premier vol d'une navette cette année. Le feu vert avait été donné après les résultats des derniers tests et inspections des valves de régulation du flot d'hydrogène gazeux entre le réservoir externe et les trois moteurs cryogénique de Discovery.

Lors du dernier lancement d'Endeavour en novembre, une des trois valves s'était fissurée sans mettre en danger l'équipage. Mais la Nasa voulait être sûre qu'il n'y avait pas de risque de conséquences catastrophiques si cela devait se reproduire, la forçant à reporter le tir à quatre reprises depuis le 12 février. John Shannon, le responsable du programme de la navette, a expliqué vendredi que les ingénieurs avaient trouvé un moyen d'inspection très efficace permettant de détecter la moindre petite faiblesse dans le métal des valves.

Si, pour des raisons techniques ou à cause de la météo, le lancement devait être reporté, la Nasa essayera jusqu'au 16 mars en renonçant à deux des quatre sorties orbitales prévues, a indiqué Bill Gerstenmaier, responsable des opérations spatiales de la Nasa. Cela permettra à la navette de se désamarrer de l'ISS suffisamment tôt pour laisser la place à un vaisseau russe Soyouz dont l'arrivée est programmée fin mars.

Mike Leinbach, le directeur du lancement s'est dit "très confiant pour la tentative de lancement mercredi soir". Cette mission de 14 jours permettra de livrer et d'installer la quatrième et dernière paire de double antennes solaires de l'ISS. Cette antenne donnera toute la puissance électrique nécessaire pour effectuer les expériences scientifiques des laboratoires européen et japonais installés en 2008 et répondre aussi aux besoins d'un équipage permanent devant passer de trois actuellement à six personnes à compter de mai.

L'installation de l'antenne sur le côté droit de l'ISS et son déploiement vont requérir quatre sorties orbitales de près de sept heures chacune par une équipe de deux astronautes. Discovery livrera aussi une pièce de remplacement pour la nouvelle machine à recycler l'urine des astronautes et produire de l'eau potable qui avait été livrée lors du précédent vol d'une navette en novembre mais n'a jamais pu fonctionner.

Parmi les sept astronautes à bord de Discovery, figure Koichi Wakata, le premier Japonais à faire partie d'un équipage de l'ISS. Il remplacera comme ingénieur de vol l'Américaine Sandra Magnus arrivée en novembre 2008 à bord de la navette Endeavour. Elle retournera sur Terre à bord de Discovery et Koichi Wakata reviendra en mai 2009. L'équipage de Discovery compte deux anciens professeurs de sciences de collège et lycée sélectionnés et formés par la Nasa comme spécialistes de mission. Au total neuf vols sont encore prévus pour achever la construction de l'ISS -- un projet de 100 milliards de dollars auquel participent 16 pays-- et effectuer la dernière mission d'entretien de Hubble prévue en mai.

Les trois navettes de la flotte seront en principe mises hors service le 30 septembre 2010, le dernier vol étant programmé le 16 septembre.

Voici l'équipage de la navette spatiale américaine Discovery qui comprend sept astronautes dont un Japonais:

- Lee Archambault, 48 ans, commandant de bord. Colonel de l'Armée de l'Air
et pilote d'essai avec une formation d'ingénieur aéronautique et
astronautique. Il a plus de 4.250 heures de vols à son actif sur 30 différents
types d'appareil. Entré à la Nasa en 1998, il a déjà effectué un vol sur une
navette en tant que copilote d'Atlantis (STS-117) en juin 2007, accumulant 14
jours de vol dans l'espace. Lee Archambault est marié et père de trois enfants.

- Tony Antonelli, 41 ans, copilote. Ingénieur aéronautique et astronautique
diplomé du MIT, ce commandant de l'aéro-navale et pilote d'essai totalise plus
de 3.200 heures de vols sur 41 différents types d'appareil. Il rejoint les
rangs des astronautes de la Nasa en 2000. Il fera son baptême de l'espace sur
Discovery. Il est marié et père de deux enfants.

- Joseph Acaba, 41 ans, spécialiste de mission. Cet ancien professeur de
sciences de collège et de lycée est entré à la Nasa en mai 2004 et a fini sa
formation d'astronaute en février 2006. Il effectuera son premier vol dans
l'espace. Il est célibataire.

- Steve Swanson, 48 ans, spécialiste de mission. Ingénieur informatique,
détenteur d'un doctorat de Texas A and M University, il travaille à la Nasa
depuis 1987 et a entamé en 1998 une formation d'astronaute comme spécialiste
de mission. Il a déjà volé sur une navette, Atlantis (STS-117) en 2007, et
effectué deux sorties orbitales de plus de 13 heures au total. Il est marié et
père de trois enfants.

- Richard Arnold, 45 ans, spécialiste de mission. Ancien professeur de
sciences de collège et de lycée, il a enseigné dans des écoles américaines
internationales. Il a été sélectionné par la Nasa pour commencer une formation
d'astronaute en mai 2004, achevée en 2006. Richard Arnold est marié et a deux
filles.

- John Phillips, 57 ans, spécialiste de mission, capitaine à la retraite de
la Marine, ancien pilote de l'aéronavale avec plus de 4.400 heures de vols et
250 atterrissages sur porte-avions. Il est aussi détenteur d'un doctorat de
géophysique et de physique spatiale. Entré à la Nasa en 1996, il a volé sur
Endeavour en avril 2001 pour une mission de près de 12 jours et a effectué un
séjour de six mois dans l'ISS. Il a accumulé 179 jours et 23 minutes dans
l'espace dont une sortie orbitale de 4H58 minutes. Il est marié et père de
deux enfants.

- Koichi Wakata, 45 ans, astronaute de l'Agence spatiale japonaise JAXA,
détenteur d'un doctorat d'ingéniérie aérospatiale de l'Université Kyushu
(Japon). Il a tout d'abord travaillé comme ingénieur système pour la compagnie
aérienne Japan Airlines. Sélectionné comme candidat astronaute par l'agence
spatiale japonaise en juin 1992, il commence à ce titre un an de formation au
Centre spatial Johnson de la Nasa pour devenir spécialiste de mission. Pilote
certifié, il a accumulé plus de 2.100 heures de vols sur différents appareils.
Il a volé à deux reprises sur des navettes, Endeavour en janvier 1996 et
Discovery en octobre 2000 cumulant 21 jours et 19 heures en orbite. Il doit
remplacer l'Américaine Sandra Magnus dans l'Expédition 18 de l'ISS comme
ingénieur de vol. Son séjour s'achèvera en mai. Ce sera le premier astronaute
japonais membre d'un équipage de l'ISS. Il est marié et a un fils.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution