Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 12 Mars 2009 à 00:00

La Nasa très incertaine sur la prochaine tentative de lancement de Discovery

Une fuite d'hydrogène dans une valve du réservoir externe de Discovery a forcé mercredi la Nasa à reporter à une date incertaine le lancement de la navette vers la Station spatiale internationale (ISS).

"Nous ne saurons pas quelle est la nature de la fuite avant vendredi après-midi", a expliqué Mike Leinbach, le directeur du lancement au cours d'une conférence de presse. Les ingénieurs doivent attendre avant d'avoir accès à l'endroit de la fuite, que l'énorme réservoir soit entièrement vidangé. La valve suspecte devra être démontée pour déterminer la source du problème, a-t-il expliqué. Mais a affirmé Mike Leinbach, il ne s'agit pas d'un problème interne au réservoir, et il y a 99,9% de chances que l'origine de cette défaillance réside dans le mécanisme externe de remplissage du réservoir. "Nous faisons de notre mieux pour lancer Discovery dimanche", a dit Mike Moses, un responsable de la mission. Mais "le jour sera ce qu'il sera et nous nous ajusterons", a-t-il ajouté.

Selon lui, il sera possible de lancer la navette jusqu'au mardi 17 mars au plus tard sans interférer avec le lancement d'un Soyouz russe vers l'ISS le 26 mars. Mais dans ce cas, la mission de Discovery sera limitée à neuf jours au lieu de 14 prévus et avec une seule sortie orbitale contre quatre programmées, pour éviter que la navette soit amarrée à l'ISS en même temps que le Soyouz. L'énorme réservoir orange, d'une capacité de près de deux millions de litres de carburant constitué surtout d'hydrogène liquide maintenu à -252 degrés Celsius et d'oxygène liquide, était à 98% plein d'hydrogène quand la fuite a été détectée, a indiqué Mike Leinbach.

Le vol de Discovery avait déjà été reporté à quatre reprises depuis le 12 février en raison d'incertitudes quant à trois autres valves de la navette régulant le flot d'hydrogène gazeux entre le réservoir externe et les trois moteurs de l'orbiteur. Le lancement de Discovery avec sept astronautes à bord dont un Japonais, depuis le Centre spatial Kennedy en Floride (sud-est), doit marquer le premier vol d'une navette cette année. Cette mission permettra de livrer et d'installer la quatrième et dernière double paire d'antennes solaires de la station. Il s'agit du dernier grand élément de plus de 14 tonnes formant l'avant-poste orbital.

L'installation de cette double paire d'antennes donnera suffisamment de puissance électrique pour effectuer toutes les expériences scientifiques des laboratoires européen et japonais installés en 2008 et répondre aux besoins d'un équipage permanent de l'ISS devant passer de trois à six personnes à compter de mai. Discovery livrera aussi une pièce de rechange pour la nouvelle machine à recycler l'urine des astronautes en eau potable acheminée en novembre par Endeavour mais qui n'a jamais vraiment fonctionné.

L'astronaute Koichi Wakata, qui doit arriver à bord de Discovery, sera le premier Japonais à faire partie d'un équipage de l'ISS. Il remplacera l'Américaine Sandra Magnus, présente dans la Station depuis novembre 2008. Elle retournera sur Terre à bord de Discovery. Après ce lancement, neuf autres vols sont prévus jusqu'au 30 septembre 2010 --date de mise hors service des trois navettes-- pour achever la construction de l'ISS, effectuer une dernière mission d'entretien du télescope spatial Hubble et faire des expériences scientifiques. L'ISS est un projet de 100 milliards de dollars auquel participent 16 pays.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution