Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 30 Mars 2001 à 00:00

L'alliance SES-Americom crée le premier prestataire mondial par satellites

L'opérateur luxembourgeois Société européenne de Satellites (SES Global) va racheter GE Americom, les activités satellitaires de l'américain General Electric, pour un montant de 5 milliards de dollars pour créer "le premier prestataire mondial de services par satellites".

L'opération, annoncée sera financée à hauteur de 2,7 milliards USD versés comptant et par l'émission de 15,4 millions d'actions de SES Global. Elle unit la SES, opérateur d'Astra, leader européen de la radiodiffusion directe, et actionnaire de plusieurs autres exploitants de satellites (NSAB, AsiaSat, Star One) avec GE American Communications (GE Americom), filiale de GE, qui exploite notamment 13 satellites de communications en Amérique du Nord.

Les deux sociétés mettent en avant plusieurs "point forts" de leur alliance : "une couverture géographique globale, une forte présence régionale, une clientèle diverse et des services complets".

Au terme de l'opération, SES Global détiendra toutes les participations du groupe SES, en particulier SES Astra (100%), SES Americom (100%), SES Multimedia (100%), AsiaSat (34,10%), NSAB (50%), Star One (19,99%) ainsi que les intérêts de Americom en Amérique latine et en Asie.

La valeur d'entreprise de SES Global après réalisation sera d'environ 14 milliards d'euros. SES Global deviendra le fournisseur mondial numéro 1 de services à large bande par satellite avec une flotte combinée de 28 satellites en propriété exclusive (11 satellites Astra et 17 satellites GE) et 13 satellites supplémentaires grâce à des partenariats et des participations.

SES Global offrira une gamme complète de services de diffusion, audiovisuels, à large bande et multimédias. Le président du comité de direction de SES, Romain Bauch, a estimé que la relation avec GE "complète idéalement" le réseau actuel de partenaires régionaux de la SES.

Selon M. Bausch, le combinaison d'une couverture globale et d'une présence régionale "donne un net avantage concurrentiel" à SES Global sur ses concurrents.

"Cette alliance est la meilleur qui soit pour l'industrie des satellites", a affirmé de son côté le PDG de GE Capital, Denis Nayden. Il a souligné la "complémentarité" de SES et Americom en termes d'audience cumulée, de clientèle, de services et d'utilisateurs, qui constitue "une formidable occasion de croissance".

Le chiffre d'affaires pro forma de SES Global pour l'exercice 2000 s'élève à 1,410 milliard d'euros, et l'EBITDA (résultat avant impôts, intérêts, amortissements et dépréciations) à 1,179 milliard, ce qui le place au premier rang des exploitants de satellites au monde, selon le communiqué commun.

Les deux sociétés estiment que "l'opération améliorera le bénéfice par action dans les premières années de l'acquisition, avant de tenir compte des bénéfices de l'alliance". L'alliance "permettra d'optimiser les programmes respectifs d'investissements" et "d'augmenter le potentiel de recettes", affirme le communiqué.

A l'issue de l'opération, General Electric Capital Corporation (GE Capital) détiendra entre 21,5% et 20,1% des droits de vote dans SES Global, selon le communiqué. GE Capital disposera de 3 postes au conseil d'admnistration de SES Global, dont un poste de vice-président.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution