Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 3 Avril 2009 à 00:00

Le MIPTV et la crise

Le 46e MIPTV, l'un des plus grands marchés de programmes audiovisuels mondiaux a accueilli cette année 11.500 participants, soit une baisse de 14% par rapport à l'édition de 2008, ont annoncé les organisateurs.

11.500 producteurs de contenus de divertissement, distributeurs, professionnels des médias numériques et de la publicité, représentant 4.000 sociétés de 105 pays, sont venus sur la Croisette. "Le MIPTV a été actif malgré la crise. Les participants sont inquiets de l'avenir mais ils ont fait beaucoup d'affaires", a commenté lors d'une conférence de presse Laurine Garaude, responsable du département télévision du Reed Midem, la société organisatrice. C'est avant tout le nombre de délégués par société qui a diminué par rapport à l'année dernière, "pour des raisons de budgets", a-t-elle détaillé.

Organisé en amont du MIPTV, le MIPDOC, marché des documentaires, a de son côté vu sa fréquentation diminuer de 9%. Les budgets de productions sont sous pression "mais les télévisions, partout dans le monde, ont besoin de remplir leurs grilles", a relevé Gary Marenzi, co-président de la major américaine MGM Worldwide Television. Les participants, dont 3.800 acheteurs, "remarquent aussi que le climat économique et la pression sur les prix des espaces publicitaires ont rendu les chaînes de télévision prudentes sur le financement de nouvelles productions, ce qui n'empêche pas les ventes des programmes déjà produits d'être à l'ordre du jour", ajoute le Reed Midem dans un communiqué.

Les participants ont ainsi semblé "davantage acheter des formats" --des "concepts" d'émissions qui s'adaptent ensuite dans chaque pays-- car "cela coûte moins cher et représente moins de risques", a commenté Mme Garaude. Ce 46e MIPTV a fait la part belle aux nouvelles technologies et au monde de la publicité, venu faire campagne pour développer les "contenus de marques".

Côté français, seul l'opérateur Orange a fait une conférence de presse pour annoncer un nouveau moteur de recherche sur l'actualité. Le studio américain Paramount et le groupe cinématographique français Gaumont ont également annoncé une alliance pour produire une série sur le web. Le MIPTV a par ailleurs commencé à s'ouvrir aux jeux vidéos en ligne, pour construire des "ponts" avec la télévision et générer de nouveaux revenus. "La présence des jeux vidéos va se développer dans les prochains MIP", a dit Mme Garaude. Invité d'honneur de ce MIPTV, la Chine, qui souhaite développer des co-productions à l'extérieur, a conclu plusieurs accords notamment dans l'animation, ainsi qu'avec la société de production FremantleMedia.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution