Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 11 Avril 2001 à 00:00

"Madame la Proviseur"

Charlotte de Turkheim a repris le rôle de Danièle Delorme dans "Madame la Proviseur" pour la suite de la série dont France 2 diffuse le troisième épisode intitulé "Le secret de Polichinelle", mercredi 11 avril à 20H50.

Installée depuis deux ans à Barcelone, la comédienne se dit heureuse de se consacrer davantage à ses trois filles de 16, 12 et 9 ans. Elle est passée de l'autre côté de la caméra comme réalisatrice pour le cinéma avec "Mon père, ma mère, mes frères et mes soeurs" et prépare un deuxième film, une histoire d'amour qu'elle compte tourner au Chili intitulée "Terre de feu".

La série, après le lycée Molière à Paris, est désormais tournée dans les locaux du lycée Jean-Baptiste Say (16ème). Sur un scénario, une adaptation et des dialogues d'Hervé Hamon et Chantal de Rudder, dans une réalisation de Sébastien Grall, Alice a succédé au précédent proviseur Valentine.

"Je l'ai pris comme une passation de pouvoir dans un boulot normal et cela a été inclus dans le scénario. Ma personnalité a été prise en compte", souligne Charlotte de Turkheim. "Madame la Proviseur", ancienne prof de gym, énergique, psychologue et attentive aux autres, a profité de l'été pour se remarier avec Sébastien (Maxime Leroux) qui n'est pas dans la fonction publique. Une ironie du casting, car Maxime Leroux dans la vie est marié à une "principale adjointe" dans une ZEP près de Rouen.

Il y a déjà un grand fils au foyer de la proviseur, et Alice, qui a la quarantaine, souhaite avoir un bébé avec Sébastien. Elle va en fait devoir gérer les problèmes de grossesse de ses élèves. D'abord Sophie (Leslie Bevillard), qui soutire la pilule du lendemain à l'infirmière du lycée. Sophie, véritable tête à claques, lance une rumeur et met en difficulté la discrète Hanna (Marie Denardaud). Celle-ci qui vit seule, n'ose se confier à personne tandis que sa grossesse devient un secret de Polichinelle.
"Cet épisode joue beaucoup sur l'émotion".

Le prochain sera dans un registre différent avec plus d'humour", indique Charlotte de Turkheim, ajoutant : "Cela m'a fait réaliser à quel point les enfants ont tendance à garder pour eux la vie au lycée, qui constitue comme "un monde dans un monde"".

Pour elle, "globalement les profs sont des gens géniaux, parce que les enfants, même dans des lycées faciles, il faut se les coltiner. Je suis assez classique sur le thème du respect de l'autorité".

La série, d'abord intitulée "Madame le proviseur", avait réuni sur neuf épisodes une moyenne de 6.550.000 téléspectateurs et 30,2% de parts d'audience (chiffres Médiamétrie cités par la chaîne). Les deux épisodes avec Charlotte de Turkheim ont réuni quelques 6.400.000 téléspectateurs en moyenne avec une part d'audience de 28,3%.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution