Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 4 Avril 2009 à 00:00

Offre Unik d'Orange: l'Autorité de la concurrence poursuit son examen

L'Autorité de la concurrence, saisie par SFR, a refusé jeudi de prendre des mesures conservatoires concernant une offre promotionnelle d'Orange sur le téléphone Unik, utilisable à la fois comme mobile et fixe via le wifi, mais va poursuivre l'instruction au fond.

L'opérateur SFR avait saisi l'Autorité le 5 décembre 2008, en lui demandant de faire cesser l'offre promotionnelle "Unik pendant douze mois à un euro" car il estimait qu'Orange abusait ainsi de sa "position dominante". Unik s'utilise comme un mobile classique, mais peut aussi se substituer au fixe à la maison en se connectant à la "box" internet, permettant des appels illimités vers les fixes et les mobiles du réseau de France Télécom.

Selon SFR, cette offre, "quasi-gratuite", incitait les clients de l'opérateur historique "à ne satisfaire leurs besoins en service d'internet haut débit et de téléphonie mobile qu'auprès de lui, et in fine en les empêchant de s'approvisionner auprès des concurrents". L'offre était proposée du 13 novembre 2008 au 14 janvier 2009. "N'étant plus commercialisée (...) il n'existe plus de nécessité de prononcer des mesures conservatoires visant à modifier ou à faire cesser cette offre temporaire", souligne l'Autorité dans un avis. Elle n'a également pas donné suite à la demande de SFR d'interdire "à Orange de proposer des offres similaires dans le futur", car "eu égard au très faible nombre d'abonnés" concernés, "aucune atteinte grave et immédiate" aussi bien à l'intérêt des consommateurs qu'à la situation de SFR "ne peut être constatée".

La juridiction a en revanche estimé qu'il y avait "lieu de poursuivre l'instruction de l'affaire au fond". SFR a déclaré qu'il s'attendait au rejet des mesures conservatoires car il s'agissait "d'une offre de Noël". L'opérateur s'est en revanche dit "satisfait" de la poursuite de l'instruction, signe selon lui que l'Autorité "considère que l'affaire est sérieuse". Orange, cible ces derniers mois de plusieurs attaques par ses concurrents, a indiqué de son côté qu'il apporterait "tout élément montrant que ses offres, au bénéfice principal des consommateurs, ne nuisent en rien à la concurrence".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution