Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 10 Avril 2009 à 00:00

France Télévisions donne le coup d'envoi de sa réforme

Le président de France Télévisions Patrick de Carolis a donné le "top départ" de la réforme du groupe public, qui devient une "entreprise commune" et sera structurée en "six grands domaines d'activité", a annoncé la direction dans un communiqué.

La mise en oeuvre de la réforme, née de la loi de réforme de l'audiovisuel public promulguée le 7 mars, devrait intervenir en octobre 2009 à une "date dépendant de la consultation des instances représentatives du personnel", selon un document remis au comité de groupe. France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO), qui emploie 11.000 salariés, était jusqu'ici constituée d'une quarantaine de sociétés.

Selon le projet, elle devrait désormais être structurée en "six grands domaines d'activité": antennes, programmes et information/réseaux régionaux/marketing et communication/fabrication, technologies et développements numériques/gestion/filière commerciale. Six coordonnateurs ont été chargés de la réflexion sur ce point. La direction souhaite "dégager des synergies internes et externes pour adapter le groupe public aux nouvelles technologies et financer le développement", explique-t-elle.

Deux nouveaux membres ont fait leur entrée au conseil d'administration: Patricia Langrand, ancienne directrice des contenus de l'opérateur Orange, et Jacques Martial, acteur et président du Parc de la Grande Halle de la Villette. Lors d'une assemblée générale de salariés jeudi, les syndicats ont fait part des inquiétudes soulevées par la réforme notamment en ce qui concerne les régions. "Ce projet est une réponse à une équation économique insoluble" entraînée par "le manque à gagner de la suppression de la publicité", a dit Marc Chauvelot, du SNRT-CGT. "Nous n'accepterons aucune suppression d'emplois", a-t-il averti.

La direction a confirmé le "maintien de deux rédactions distinctes France 2 et France 3 au sein des JT (journaux télévisés)". Mais elle prévoit la "mutualisation des moyens de fabrication de l'information au service des journaux télévisés, des sports et des magazines". Le dispositif fait craindre aux syndicats qu'une même équipe des deux rédactions puisse être envoyée sur un reportage. Les syndicats critiquent également la création de quatre pôles de gouvernance dans les régions qui "se substituent aux 13 régions de France 3" et "n'ont pas de pertinence éditoriale", selon Dominique Pradalié du SNJ.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution