Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 18 Avril 2009 à 00:00

La série policière culte "Tatort" remplit les bars branchés de Berlin

La série télévisée policière "Tatort" régnait sans partage depuis quarante ans sur les dimanches soirs des Allemands.

Désormais, c'est dans une trentaine de bars berlinois qu'elle attire de jeunes adeptes qui suivent chaque semaine les enquêtes sur écran géant. Depuis deux ans, les amateurs de football du FC Magnet Bar sont relégués le dimanche soir dans une petite salle au sous-sol de cet établissement branché de Berlin. Dans la grande salle, c'est "Tatort" ("Lieu du crime") qui est diffusé. "C'est beaucoup mieux de venir ici que de rester seule à la maison", explique tout simplement Leonore, 25 ans.

La jeune femme a pourtant un poste de télévision chez elle, comme son amie Alexandra, avec qui elle passe ses dimanches soirs, limonade ou cocktail à la main, vautrée sur un siège années 70. "Ca donne une fin sympa aux week-ends", estime Leonore. Ce soir-là, une vingtaine de personnes remplit la salle principale du bar, venues seules, en couple ou entre amis. Une bonne excuse pour sortir le dimanche soir sans rentrer trop tard.

Pour Steffi, 29 ans, c'est même "le seul moment où l'on peut retrouver ses amis dans un bar sans s'être donné rendez-vous". Cette série policière est la plus ancienne de la télévision allemande. Diffusée sur la première chaîne ARD depuis quarante ans, elle connaît le succès auprès de générations multiples. "Je pense que ce sont ceux qui regardaient avec les parents, qui viennent ici le dimanche soir", affirme Alexandra. "Faux, répond Leonore, les miens ne s'intéressaient pas à Tatort et pourtant je suis là, toutes les semaines".

A 20H15, les barmans lancent la messe. La musique électronique laisse place au générique de la série, inchangé depuis les années 1970. Le silence se fait dans l'auditoire. La série met en scène plusieurs commissaires, répartis dans quinze villes différentes. "Outre un humour un peu décalé, ce qui plaît, c'est le côté régional: voir des villes que l'on connaît bien", souligne Daniel, originaire de Hambourg.

Le phénomène des "soirées Tatort" aurait justement commencé dans la grande ville portuaire du nord du pays il y a plus de cinq ans. Profitant du succès de participation aux soirées de retransmission des matches du Mondial de football en 2006, plusieurs établissements ont enchaîné avec ce téléfilm policier. "Nous avions du mal à avoir du monde le dimanche", explique Jasmin Kassem, propriétaire du bar Schneerot. "Aujourd'hui, c'est quasiment plein chaque semaine".

A Berlin environ une trentaine de bars diffusent la série tous les dimanches soirs. Certains proposent aux clients de parier sur l'identité du tueur, offrant un cocktail ou une bière gratuite au gagnant. Quelques bars ont tenté d'étendre le concept à d'autres séries. "Mais elles sont beaucoup moins appréciées", remarque Tino, barman du FC Magnet.

Par exemple, "Polizeiruf", le pendant est-allemand de "Tatort", n'attire pas autant les foules que son cousin originaire de l'ouest, explique Tino: "Que voulez-vous, Tatort est devenu la série culte allemande par excellence!"
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution