Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 30 Avril 2009 à 00:00

BetClic et Europe 1 prêts à suspendre la publicité sur les jeux en ligne

L'opérateur de paris sportifs et de jeux en ligne BetClic et la radio Europe 1 ont affirmé dans un communiqué commun qu'ils étaient "prêts à suspendre" leur publicité sur les jeux en ligne à condition que les autres opérateurs publics et privés fassent de même.

Le ministre du Budget, Eric Woerth, avait affirmé dans la matinée que les publicités des opérateurs de jeux en ligne étaient "illégales" et devaient "cesser immédiatement". A la demande du gouvernement, avait ajouté le ministre, la Française des Jeux et le PMU, qui bénéficient d'un monopole et qui peuvent donc faire de la publicité, se sont engagés à ne pas en faire sur les jeux en ligne.

"Dès lors que toutes les actions de promotion, émissions dédiées, partenariat, sponsoring, des opérateurs de paris sportifs et de jeux en ligne - publics et privés - sont effectivement et clairement reportées ou annulées" BetClic et Europe 1 "déclarent qu'ils sont prêts eux aussi à suspendre leur accord de partenariat à l'antenne". Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la Française des Jeux, qui a lancé le 17 avril une émission hebdomadaire avec la radio RTL, a annoncé que "dès ce vendredi la marque de paris sportifs de la FDJ "Cote et Match" n'apparaît plus à l'antenne et que cette émission est désormais parrainée par la marque Loto".

Quant au PMU, selon les spécialistes du secteur, il ne semble pas concerné par la demande du ministère du Budget puisqu'il n'a lancé aucun partenariat ou publicité sur les médias écrits ou audiovisuels. Europe 1 et BetClic "tiennent à rappeler la nécessité que, dans un souci d'équité, la loi soit votée dès juillet, comme annoncé par le gouvernement, pour permettre une ouverture effective au plus tard au 1er janvier 2010".

Deux opérateurs privés de paris sportifs en ligne (BetClic et Unibet) publient depuis deux semaines des publicités ou soutiennent des opérations de parrainage sur des radios ou dans des quotidiens pour inciter les Français à jouer sur internet. Ces publicités sont pour le moment illégales en France au regard de la loi, puisque la loi sur l'ouverture du marché n'a pas encore été votée. Le groupe Unibet, qui sponsorise une émission de paris sportifs depuis samedi sur la radio RMC, n'était pas joignable en fin d'après-midi.

Unibet a également entamé en décembre 2008 un partenariat avec l'édition française du quotidien gratuit Metro pour communiquer sur les paris sportifs et le poker. Le marché français des jeux en ligne, pour le moment réservé à la Française des Jeux et au PMU, a représenté en 2008 un chiffre d'affaires de 1,170 milliard d'euros (630 millions pour la FDJ et 540 millions pour le PMU). Une étude du cabinet de conseil en stratégie Arthur D. Little, publiée récemment, évalue ce marché à 3,4 milliards d'euros dans cinq ans.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution