Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 8 Mai 2009 à 00:00

Les USA vont revoir le programme d'exploration spatiale sur la Lune et Mars

L'administration du président américain Barack Obama va faire procéder à un réexamen indépendant du programme Constellation de la Nasa qui prévoit un retour des Américains sur la Lune et des missions habitées vers Mars, selon le projet de budget 2010 présenté jeudi. "La Nasa réexaminera cet été les activités de vols spatiaux habités après la fin du programme de la navette spatiale", indique le document du projet de budget qui propose 18,7 milliards de dollars au total pour l'agence spatiale américaine, soit une hausse de 5% environ sur 2009. Ce réexamen intitulé Revue des projets de vols spatiaux humains "sera effectué par un groupe indépendant d'experts qui va analyser les programmes de vols habités de la Nasa et proposer de possibles alternatives", a indiqué dans un communiqué Christopher Scolese, administrateur par intérim de l'agence. L'objectif "est de proposer des alternatives garantissant que le programme national de vols spatiaux reste sûr, innovant et abordable dans les années qui suivront le retrait du service des navettes", a-t-il ajouté, précisant que le travail effectué sur le programme Constellation se poursuivrait durant ce réexamen. Les trois navettes de la flotte cesseront de voler en 2010, une décision prise par le précédent président George W. Bush à la suite de l'accident de la navette Columbia en février 2003. M. Bush avait ensuite dévoilé, en janvier 2004, le programme Constellation devant succéder à la navette à partir de 2015. Constellation est assimilable au programme Apollo de conquête de la Lune en 1969. Fini le concept de l'avion spatial avec la navette: ce sera de nouveau une capsule, baptisée Orion, installée en haut d'une fusée, qui emportera les astronautes dans l'espace. Mais Constellation "suscite beaucoup de critiques, particulièrement l'idée d'installer un avant-poste lunaire permanent", explique John Logsdon, l'ancien directeur de l'Institut de politique spatiale de l'Université George Washington et proche de l'administration Obama. Barack Obama avait indiqué durant la période de transition qu'il approuvait les objectifs de Constellation mais son administration souhaitait aussi revoir le programme en détail, note John Logsdon. La question sera alors de savoir si (Constellation tel qu'il est conçu) est la meilleure façon de dépenser les plus de trois milliards de dollars annuels alors disponibles, selon cet expert qui note que M. Obama n'a toujours pas nommé d'administrateur à la tête de la Nasa en remplacement de Michael Griffin choisi par George Bush en 2005. Barack Obama avait déclaré en mars dans une interview au Los Angeles Times que la Nasa souffrait "d'une impression de manque de direction". Le prochain administrateur de la Nasa devra prioritairement "réfléchir à la mission principale de l'agence et aux prochaines grandes épopées et découvertes qui seront faites sous la bannière de l'agence", avait-il ajouté. La Maison Blanche a déjà proposé deux candidats pour diriger la Nasa, le général de l'armée de l'Air à la retraite Jonathan Gration, et plus récemment Steve Isakowitz, directeur financier du ministère de l'Energie, mais ils se sont heurtés au rejet du sénateur démocrate de Floride Bill Nelson, membre très influent de la Commission chargée de confirmer la candidature. La Maison Blanche a ensuite tenté en vain de convaincre le général à la retraite Lester Lyles. "Ils sont revenus à la case départ", note M. Logsdon, ajoutant que "cette situation crée beaucoup d'anxiété à la Nasa".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution