Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 9 Mai 2009 à 00:00

4e licence, Orange Sport: des dossiers sensibles sur la table du gouvernement

L'annonce de l'arrivée chez France Télécom de Stéphane Richard, directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, survient à un moment où le gouvernement a sur sa table plusieurs dossiers sensibles pour le secteur des télécoms.

+ Le plus crucial est celui de la quatrième licence de téléphonie mobile, qui permettrait l'émergence d'un nouvel acteur en France. Le fournisseur d'accès internet Free et l'opérateur virtuel Virgin Mobile (qui étudie une éventuelle association avec Numericable) sont intéressés. Dans un marché proche de la saturation (plus de 90% des Français sont équipés), la perspective d'un quatrième opérateur fait frémir Orange, SFR et Bouygues Telecom, qui n'ont pas envie de partager le gâteau. Mais alors qu'un appel d'offres était promis avant fin mars par Bercy, ce dernier n'a pas encore été publié. Et le gouvernement, qui avait fixé le prix à 206 millions d'euros, montant validé par le Conseil d'Etat, a saisi fin avril la Commission des participations et des transferts pour vérifier si le prix est juste et "être absolument inattaquable sur ce point". L'avis de la Commission étant attendu mi-juin, le processus d'attribution, prévu fin 2009, pourrait être retardé, permettant aux opérateurs de préserver leurs parts de marché d'ici là.

+ Le contentieux qui oppose Free et SFR à Orange (France Télécom), concernant sa chaîne Orange Sport: En première instance, fin février, Orange a été condamné à arrêter de subordonner l'abonnement à sa chaîne sportive à une souscription à ses offres internet. Mais, devant la cour d'appel le 30 avril, un représentant de Bercy est venu préciser la position du ministère, qui estime que cette affaire relève plutôt du droit de la concurrence que de la compétence de la cour. Cette intervention, rare, pourrait être de bon augure pour Orange. Dans ce contexte, l'annonce de l'arrivée de Stéphane Richard chez France Télécom a suscité jeudi la surprise, soulignait-on chez un de ses concurrents.

+ Dernier dossier sensible: les antennes-relais de téléphonie mobile. Si elles étaient déclarées dangereuses pour la santé, les conséquences économiques seraient énormes pour les opérateurs, obligés d'en abaisser le seuil d'émission et donc de densifier leur réseau, ce qui serait très coûteux.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution