Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 17 Mai 2009 à 00:00

Des marionnettes politiques débarquent sur les écrans kényans

Les "Guignols de l'info" de la télévision française Canal+ ont inspiré une télévision privée de Nairobi, et les marionnettes des dirigeants kényans vont débarquer sur les écrans, une première en Afrique où la satire politique irrite encore nombre de régimes.

Baptisé "XYZ", le programme, dont les vedettes seront les marionnettes du président kényan Mwai Kibaki et de son ancien opposant devenu Premier ministre Raila Odinga, débute dimanche sur la chaîne Citizen TV, l'une des plus populaires du pays. Dès avant son lancement, l'émission a suscité bien des commentaires dans la capitale, sur fond de profonde désillusion des Kényans à l'égard de leur classe politique après le traumatisme de la crise post-électorale de 2008. "On sera devant nos télévisions. Cette soirée est réservée", assure Bernard, étudiant à l'université de Nairobi: "Regardez dans quel état est ce pays. Nous avons besoin de faire bouger les choses et personne ne le fait".

La contestation de la réélection en décembre 2007 de M. Kibaki par M. Odinga avait dégénéré en violences politico-ethniques, faisant au moins 1.500 morts et 300.000 déplacés dans un pays jusqu'alors réputé pour sa stabilité. Plus d'un an après ces évènements, le gouvernement de coalition est au bord de l'implosion et les Kényans sont excédés par des dirigeants incapables de mettre en oeuvre les réformes indispensables. "Les Kényans sont vraiment prêts" pour une telle émission, explique Gado, le dessinateur de presse le plus connu de Nairobi et initiateur du projet: ils veulent "plus d'impertinence". "Les politiciens ne peuvent pas tenir le pays en otage, donc il vaut mieux qu'ils soient prêts eux aussi", prévient-il. L'idée a germé il y a cinq ans, lors d'un séjour de Gado à Paris.

Les "Guignols", devenus quasiment une institution, dénoncent et ridiculisent chaque jour les personnalités publiques françaises et étrangères depuis 1989. Le studio d'XYZ est installé dans un entrepôt de la zone industrielle de Nairobi. "Nous sommes les premiers en Afrique à produire ce type d'émission. Et pour le Kenya, l'émission sera un progrès significatif pour les médias et la liberté d'expression", commente la directrice de la production, Lilian Geturo. Car les marionnettes n'épargnent pas leurs modèles: le président est présenté comme fatigué et hors-circuit, le Premier ministre est affublé d'une élocution peu compréhensible. Mais Gerald Olewe, qui conçoit les marionnettes, prédit que la censure ne sera pas de mise.

Les années où la presse kényane était muselée et où personne ne se risquait à une conversation politique en public sont révolues. Il se rappelle de ses sueurs froides à l'aéroport de Nairobi en 2005, rentrant de France, où il avait appris avec les marionnettistes des Guignols les techniques de fabrication des têtes en latex, et transportant dans ses valises la marionnette grandeur nature et en pièces détachées du président Kibaki, ainsi qu'un lot de produits chimiques pour le moulage du latex...

"Les douaniers m'ont stoppé et ont sursauté quand ils ont vu la tête du président dans la valise", se souvient-il. Il avait dû longuement rassurer les douaniers, leur dire qu'il n'était ni un artificier préparant des explosifs, ni un imposteur voulant se faire passer pour le chef de l'Etat en enfilant la tête. L'épisode a cependant eu le grand mérite pour l'équipe d'XYZ de montrer que même si les marionnettes caricaturent le physique de leurs modèles, tout le monde les reconnaît sur le champ.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution