Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 20 Mai 2009 à 00:00

Hubble reprend sa course aux étoiles après une cure de jouvence

Les astronautes de la navette américaine Atlantis ont fait leurs adieux mardi au télescope Hubble, qui a repris sa course dans l'espace, doté de nouveaux instruments devant lui permettre d'attendre l'arrivée de son successeur dans cinq ans.

"Le décrochage du télescope spatial Hubble a été confirmé à 12H57 GMT précises", a annoncé un responsable de la Nasa, Kyle Herring. Le décrochage est intervenu à quelque 560 km de la Terre, alors que les deux engins survolaient l'Afrique. Le télescope "est de nouveau livré à lui-même", a-t-il ajouté. Et à la solitude. Plus aucun astronaute ne viendra lui rendre visite puisque le programme des navettes américaines s'arrête l'an prochain.

Manipulé par l'astronaute Megan McArthur, le bras robotisé d'Atlantis a libéré le télescope, arrimé à la navette depuis cinq jours, tandis que deux membres de la mission, Mike Massimino et Mike Good, étaient prêts à sortir en cas de problème. "Hubble a été relâché, il a repris sans encombre son voyage d'exploration", a indiqué à la mission de contrôle de la Nasa, basée à Houston (Texas, sud des Etats-Unis), le commandant de bord d'Atlantis, Scott Altman. Cela a été "fantastique", a-t-il ajouté. "Tout ne s'est pas passé comme prévu", a-t-il rappelé, en référence aux accrocs qui ont ponctué les sorties orbitales. Mais "maintenant Hubble peut continuer à explorer le cosmos".

Confiant vivre une "aventure extraordinaire", John Grunsfeld, un des astronautes d'Atlantis, a estimé que Hubble s'inscrivait dans "la quête de l'Homme pour la connaissance". Même enthousiasme à Houston, au centre de contrôle: "C'est merveilleux de voir Hubble, l'instrument scientifique le plus célèbre de tous les temps, complètement remis à neuf et prêt à travailler. Merci à vous", a dit aux astronautes Dan Burbank, chargé de la communication avec Atlantis.

A ceux qui doutaient du succès de la mission, "nous avons prouvé qu'avec (...) de la détermination, du désir et l'entraînement adéquat, nous pouvions surmonter tous les obstacles", s'est enflammé Tony Ceccacci, directeur du vol. Après le décrochage, Atlantis, propulseurs allumés, s'est éloigné progressivement du télescope et l'équipage a rangé le matériel ayant permis de faire la liaison entre les deux engins, avant de contrôler l'état de la navette. Les résultats de l'inspection des boucliers thermiques seront connus mercredi.

Atlantis et les sept astronautes doivent rentrer vendredi à Cap Canaveral en Floride (sud-est des Etats-Unis), à 14H01 GMT au terme de leur mission de onze jours qui aura permis d'offir une nouvelle jeunesse à Hubble, après 19 ans de carrière pendant lesquels il a transmis plus de 750.000 images spectaculaires des confins du cosmos et des millions de données. Entre jeudi et lundi, les astronautes ont effectué cinq sorties orbitales pour réparer ou remplacer certains des outils du télescope qui avaient cessé de fonctionner.

Hubble, fruit d'une collaboration entre la Nasa et l'Agence spatiale européenne (ESA), "dispose maintenant d'un arsenal complet d'instruments et d'outils pour que les astronomes puissent faire de nouvelles découvertes", a expliqué le directeur de la division d'astrophysique de la Nasa, Jon Morse, notant que des "milliers" de scientifiques du monde entier attendaient les données du nouvel Hubble. Ils devront toutefois patienter trois à quatre mois, le temps que les nouveaux équipements soient testés et calibrés.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution