Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 1 Juin 2009 à 00:00

Le rêve brisé de Susan Boyle à la finale de "Britain's Got Talent"

L'Ecossaise Susan Boyle, passée à 48 ans de l'obscurité à une célébrité planétaire grâce à sa voix remarquable, est arrivée deuxième samedi de la finale du concours télévisé "Britain's Got Talent", cédant la première place à un groupe de danseurs.


Donnée comme la grande favorite du concours de la chaîne de télévision ITV, Susan Boyle est apparue très contrariée par cette déconvenue, mais elle a ensuite fait bonne figure et a déclaré que "les meilleurs avaient gagné". L'Ecossaise a souhaité bonne chance au groupe de danse urbaine "Diversity", composé de 10 jeunes gens, qui a remporté le vote du public dans ce concours très populaire.

Susan avait entonné de sa voix envoûtante sa chanson favorite "I Dreamed a Dream" pour cette finale, qu'elle a décrite comme "la soirée la plus importante de sa vie". Elle est apparue à l'écran peu avant 19H00 GMT vêtue d'une longue robe en lamé scintillant gris-bleu et a chanté le morceau de la comédie musicale Les Misérables qu'elle avait déjà interprété en avril au cours d'une audition du concours de talents très regardé.


Sa performance, qui avait alors stupéfié les juges, avait été vue plus de 100 millions de fois sur internet et l'avait propulsée sous les projecteurs du monde entier. L'actrice américaine Demi Moore et le rocker Jon Bon Jovi s'étaient déclarés fan de la star au physique ingrat, au sourcil épais et aux cheveux poivre et sel ébouriffés, et les médias du Japon, d'Australie ou des Etats-Unis s'étaient penchés sur ce phénomène. Alors qu'on la disait samedi proche de craquer sous la pression médiatique, elle a paru concentrée sur scène et maîtresse d'elle-même.

L'un des juges a assuré qu'il s'agissait "de la meilleure performance qu'il ait vue dans l'émission Britain's Got Talent". Mais elle n'a pas réussi à convaincre le public qui votait par téléphone. Avant la finale les journaux britanniques s'étaient inquiété pour sa santé et selon un tabloïde, la production de l'émission avait dû dépêcher une équipe médicale pour l'entourer.

La nouvelle star, célibataire et au chômage, qui menait jusque là une vie solitaire avec son chat dans un logement social de Blackburn, près d'Edimbourg, au sud-est de l'Ecosse, semblait avoir du mal à gérer sa notoriété subite et la pression médiatique. Elle avait commencé à montrer des signes de fébrilité ces derniers jours. Acceptant mal d'être critiquée pour sa performance à une demi-finale du concours cette semaine, elle avait eu un accès de colère dans le lobby de l'hôtel londonien où elle résidait et la police avait dû intervenir.

Le présentateur Piers Morgan, l'un des membres du jury de "Britain's Got Talent" avait expliqué jeudi que Susan Boyle se sentait comme "un lapin aveuglé par les phares d'une voiture". Au cours de l'émission samedi, quand un présentateur lui a demandé si elle regrettait d'avoir quitté son village d'Ecosse pour tenter sa chance dans le monde du spectacle, elle a répondu: cela "valait vraiment la peine".

Quel que soit le résultat du concours, les médias britanniques s'attendent à ce que Susan Boyle signe un contrat juteux avec une maison de disque. Dix finalistes étaient en lice pour un prix de 100.000 livres (114.400 euros) et le droit de se produire devant la reine Elizabeth II. Quinze millions de Britanniques avaient regardé la prestation de Susan Boyle lors de la demi-finale cette semaine et la chaîne ITV espérait une audience au moins égale samedi.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution