Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 10 Juin 2009 à 00:00

France 3: un Livre Blanc de la rédaction nationale tire la sonnette d'alarme

La société des journalistes de la rédaction nationale de France 3 a présenté mercredi un Livre Blanc qui dresse un "état des lieux alarmant" et propose une refonte éditoriale, la réforme de France Télévisions lui faisant craindre une "fusion" avec la rédaction de France 2.

Ce Livre Blanc a été élaboré par une quarantaine de salariés (journalistes, techniciens...), "face aux menaces claires de déconstruction de la rédaction nationale et à l'absence de tout dialogue avec la direction". Présenté lors d'une assemblée générale à France 3, il sera remis à la direction de l'information et au président du groupe public, Patrick de Carolis. "Notre rédaction est en train de perdre ce qui a toujours fait sa force: son identité", peut-on lire dans ce document qui dresse un "état des lieux alarmant" de la situation, tant sur les conditions de travail que sur les contenus des journaux, jugés "trop conformistes".

Le Livre Blanc propose une "rénovation éditoriale en profondeur" pour préserver l'identité de la "Trois" face à France 2, au nom du pluralisme de l'information, a expliqué Yann Fossurier, de la SDJ. A l'AG, les salariés ont exprimé de vives inquiétudes sur l'avenir de l'information nationale sur France 3, après avoir été "privés" dimanche de véritable soirée électorale "pour la première fois". Dans le cadre de la transformation de France Télévisions en entreprise commune, de nombreux salariés craignent une "fusion" avec la rédaction de France 2, voire une "absorption".

Selon deux membres de la SDJ, la directrice de l'information de France 2 Arlette Chabot, qui est chargée de réfléchir à une coordination des journaux au sein du groupe, a "prononcé clairement le mot de fusion" mardi. "Il n'y a pas de projet de fusion pour l'instant", a néanmoins assuré Jean-Jacques Basier, rédacteur en chef du 19/20. Mme Chabot n'a pas souhaité répondre à la presse. Selon Bertrand Boyer, président de la SDJ, les journalistes de France 3 sont "systématiquement réduits à un rôle supplétif de France 2 lors des reportages". "Mon sentiment c'est qu'on est morts", a lancé Véronique Auger, rédactrice en chef du magazine "Avenue de l'Europe".

La SDJ regrette de n'avoir "plus de légitimité sur les grands rendez-vous", comme les cérémonies d'anniversaire du Débarquement du 6 juin. "Toutes les éditions spéciales sont sur France 2. On nous demande d'avoir une +logique de groupe+: d'accord, mais à condition de jouer la différenciation car notre conception de l'information n'est pas forcément la même qu'à France 2", a souligné M. Fossurier.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution