Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 23 Juin 2009 à 00:00

Jean-Claude Dassier nommé officiellement président de l'OM

Cinq jours après l'éviction de Pape Diouf, l'actionnaire de l'Olympique de Marseille Robert Louis-Dreyfus a nommé lundi l'ancien directeur de l'information de TF1 Jean-Claude Dassier président du club, après un week-end nourri d'incertitudes.

L'officialisation de la nomination de Dassier est intervenue avant 11H30, par la voix de Vincent Labrune, porte-parole de "RLD", annonçant à l'AFP que Dassier avait signé lundi matin un contrat de trois ans. Au même moment, le patron de l'information faisait ses adieux aux salariés de la première chaîne française, une "maison" qu'il quitte après plus de 20 ans de service. Entré en 1988 comme directeur des opérations et des sports de la chaîne en 1988, il y a occupé plusieurs postes à haute-responsabilité, comme vice-président d'Eurosport et directeur général de LCI.

S'il n'a jamais occupé de fonction de dirigeant sportif, comme d'ailleurs d'autres présidents marseillais avant lui, Dassier n'en est pas moins un grand connaisseur du "foot-business". Notamment parce qu'il a eu à traiter le dossier des droits télévisés du football. C'est à cette occasion qu'il a rencontré Robert Louis-Dreyfus, qu'il connaît aussi personnellement. Il hérite d'une situation sportive et financière satisfaisante: l'OM a lutté jusqu'au bout pour le titre de champion derrière lequel il court depuis 1992, et le résultat net 2007-2008 était de plus de 8 M EUR.

Priorité au recrutement
-----------------------

L'arrivée de Jean-Claude Dassier, 67 ans, clôt une semaine très agitée au club. Elle avait commencé par le limogeage de Diouf mercredi, au soir de sa rencontre avec "RLD" et de son conseiller juridique Xavier Boucobza. Diouf payait son insubordination au conseil de surveillance, dont Labrune est président, et une reprise en main du club par les proches de "RLD", notamment le patron du groupe Louis-Dreyfus, Jacques Veyrat. Ces derniers souhaitaient que le DG de l'OM, Antoine Veyrat, frère de Jacques, puisse faire valoir ses prérogatives.

En particulier dans le domaine des transferts, terrain occupé par le secrétaire général Julien Fournier, homme de confiance de Diouf. C'est précisément autour de la question des transferts que se sont crispées les positions ce week-end, alors que, jusqu'à vendredi, l'arrivée de Dassier semblait relever d'une relative formalité. Le désormais ex-dirigeant de TF1 a en effet affirmé samedi qu'il liait sa venue à celle de l'influent agent de joueur Jean-Pierre Bernès, également agent du nouvel entraîneur marseillais Didier Deschamps, ex-DG de l'OM des années Tapie et condamné pour corruption à 18 mois avec sursis dans l'affaire VA-OM.

Ce souhait - initié par Deschamps inquiet de voir le mercato peinant à démarrer - a immédiatement irrité les responsables restés en place après le départ du duo Diouf-Fournier. Le directeur sportif José Anigo, que "RLD" tenait absolument à conserver, a ainsi fait savoir qu'il quitterait le club en cas d'arrivée de Bernès, estimant que ses prérogatives seraient largement rognées. Antoine Veyrat, qui a affirmé qu'il souhaitait s'occuper des transferts, mais qui n'a pas encore d'expérience en la matière, a également mal vécu le "projet" Bernès.

Devant cette levée de boucliers, l'idée de faire venir Bernès a été abandonnée. Il ne figurera pas dans l'organigramme, indiquait-on de source proche du club lundi. "RLD" et ses conseillers ont-ils convaincu Dassier, devant la tournure des évènements, d'y renoncer? Comment va désormais réagir Deschamps? Seule certitude en tout cas: le recrutement sera le premier chantier du président Dassier.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution