Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 27 Juin 2009 à 00:00

Michael Jackson, phénomène musical devenu roi de la pop

Michael Jackson, décédé jeudi à l'âge de 50 ans à Los Angeles, a été l'une des plus grosses stars de l'histoire de la musique aux côtés des Beatles ou d'Elvis Presley, grâce avant tout à "Thriller", l'album le plus vendu de tous les temps.

L'Américain a marqué la musique moderne par sa voix haut perchée et ses talents inouis de danseur, reprenant dans les années 80 le flambeau des stars noires des années 60/70. Selon des chiffres cités aux Etats-Unis, il a vendu un total de 750 millions de disques, un record pour un artiste solo.

A la sortie de "Thriller" en décembre 1982, Jackson, 24 ans à l'époque, était déjà une vedette: il avait débuté à l'âge de quatre ans dans le groupe funk Jackson 5 aux côtés de ses frères, sous la férule impitoyable de leur père, Joe Jackson. Mais c'est ce disque, son sixième en solo, qui l'a fait basculer dans une autre dimension. "Thriller" est l'album des superlatifs. Ses chiffres de vente sont sujets à controverse puisqu'il n'existe pas de comptage mondial officiel. Le label Epic (Sony Music) a longtemps mentionné un total de 104 millions d'albums. Mais nombre de spécialistes jugent ces chiffres exagérés et situent la fourchette entre 50 et 60 millions.

Réédité l'an dernier à l'occasion de ses 25 ans, "Thriller" restera sans doute à jamais l'album le plus vendu de tous les temps: la crise qui touche l'industrie du disque semble exclure que de tels sommets soient à nouveau atteints. Il a passé 80 semaines dans le top 10 aux Etats-Unis, dont 37 à la première place. 27 fois disque de platine (27 millions d'exemplaires) aux USA, il est le seul album à y avoir réalisé les meilleures ventes deux ans de suite (1983 et 1984). Il a été disque de platine ou de diamant dans seize pays, dont le Royaume-Uni, la France ou le Japon. Sur ses neuf chansons, sept sont sorties en singles.

C'est sur l'un d'eux, "Billie Jean", que ce danseur surdoué avait étrenné son fameux pas glissé, le "moonwalk", en mai 1983 lors d'une émission télévisée pour les 25 ans de Motown. Ce mythique label de musiques noires avait lancé les Jackson 5 en 1968, avec Diana Ross comme marraine. "Thriller", qui a mis la musique noire au premier plan, était le deuxième album de Jackson réalisé avec le producteur Quincy Jones après "Off the wall" (1979), autre jalon de sa carrière. Mélange de soul, de disco-funk et de pop, "Thriller" avait bénéficié de la participation de grands noms, Paul McCartney (sur "The girl is mine") ou le guitariste Eddie Van Halen (sur "Beat it").

La chanson d'ouverture, "Wanna Be Starting Something", utilisait le thème de "Soul Makossa" de Manu Dibango (1972), ce qui avait conduit le saxophoniste camerounais à engager une procédure contre le chanteur américain. Le succès de l'album s'explique également par des facteurs sociétaux. Sa sortie a eu lieu à l'apogée du vinyle, supplanté peu après par le CD, et correspondait à l'avènement de la chaîne musicale MTV. Celle-ci a contribué à faire de Jackson le "King of pop" tandis que les clips novateurs de ce dernier ont renforcé la notoriété de la chaîne. Le court-métrage réalisé par John Landis pour la chanson "Thriller" a révolutionné l'histoire du clip... et impressionné des millions d'enfants avec ses danseurs zombies.

Après "Thriller", Jackson connaîtra un déclin artistique progressif, les albums suivants, "Bad" (1987), "Dangerous" (1991) et "Invincible" (2001) suscitant de moins en moins d'intérêt critique. Surtout, son image d'artiste génial a cédé la place à celle d'excentrique inquiétant en raison de ses changements d'apparence physique et de la plainte d'attouchements sur mineur dont il a fait l'objet.

Voici les toutes dernières images de Michael Jacskon. Elles ont été diffusées par la chaîne d'information américaine CNN. La vidéo ne dure quelques dizaines secondes et a été filmée lors de la répétition en costume filmée le 23 juin sur une scène au Staples Center de Los Angeles, deux jours avant la mort de Michael Jackson. Le Roi de la pop y semble en forme. Il danse, accompagné de sa guitariste, au milieu de sa troupe
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution