Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 9 Avril 2001 à 00:00

Mars Odyssey : lancement réussi

La sonde américaine 2001 Mars Odyssey a été lancée samedi du centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral (Floride), vers la planète rouge autour de laquelle elle se mettra en orbite en octobre prochain, a annoncé la NASA.

Mars Odyssey, d'un poids de 758 kilos, a été lancée par une fusée Delta II pesant 230 tonnes à 11H02 locales (15H02 GMT). "Décollage pour une nouvelle odyssée vers Mars", a lancé un commentateur de la NASA alors que la fusée s'élevait dans un ciel sans nuages.

Deux minutes après le tir, tous les paramètres du vol étaient normaux et le premier étage de la Delta s'était séparé, retombant dans l'Atlantique. La sonde devra franchir 460 millions de kilomètres en près de sept mois pour arriver à destination.

Elle fournira des informations sur la présence d'eau jusqu'à un mètre de profondeur, sur la composition géologique du sol à la surface de l'astre ainsi que sur les radiations qui frappent la planète et pourraient être dangereuses pour l'homme.

Le lancement de 2001 Mars Odyssey est considéré comme une véritable reprise de l'exploration de Mars pour la NASA car elle est la première du nouveau programme mis en place après l'échec de Mars Climate Orbiter et de Mars Polar Lander. Ces deux sondes s'étaient écrasées sur la planète rouge en 1999 à la suite d'erreurs humaines dues à un manque de préparation.

Pendant les deux premières années de sa mission de quelque 300 millions de dollars, la sonde recherchera la présence d'eau à un mètre de profondeur, sous forme liquide ou de glace, et analysera la composition géologique du sol.

La quête d'eau se fera à l'aide d'un spectromètre, un appareil capable de détecter les molécules d'hydrogène. Ce gaz étant présent dans de l'eau sous forme de glace, les spécialistes pourront déterminer où celle-ci se trouve et suivre son évolution au fil des saisons.

Grâce à un autre instrument, la sonde examinera la composition géologique du sol de la planète --carbonates, oxydes, silicates ou sulfates --, notamment les minéraux qui auraient pu se former grâce à l'action chimique de l'eau.

Enfin, elle étudiera le niveau des radiations, qui pourraient être dangereuses pour l'homme lorsque celui-ci explorera la planète rouge. A l'issue de ses deux premières années d'observation de la planète, 2001 Mars Odyssey servira de relais radio entre la Terre et les futures sondes qui se poseront sur Mars.

Cette mission n'est en effet qu'un des maillons dans le programme d'exploration de Mars par la NASA.

En 2003, l'agence spatiale américaine a ainsi prévu d'envoyer sur la planète deux robots mobiles qui atterriront dans deux régions différentes pour y analyser les roches.

Puis, à partir de 2005, Mars Reconnaissance devrait permettre de prendre en photo des objets de 20 à 30 cm.

En 2007, un "laboratoire scientifique mobile" se posera sur la planète tandis qu'un ballon ou un avion pourrait couvrir de longues distances pour observer de près de vastes régions.

Et en 2014 et 2016 deux missions franco-américaines permettront de ramener sur Terre des échantillons de sol de l'astre. D'ici là, les astronomes espèrent que 2001 Mars Odyssey et les photos prises par la sonde Mars Global Surveyor déjà sur orbite autour de la planète auront fourni une réponse définitive à la question de la présence d'eau sur la planète rouge, aussi bien dans le passé qu'aujourd'hui.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution