Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 9 Juillet 2009 à 00:00

En termes d'audience mondiale, Obama avait battu Michael Jackson

L'hommage à Michael Jackson a été suivi dans le monde entier mais c'est l'investiture du président américain Barack Obama en janvier qui avait battu tous les records, selon des experts, soulignant qu'il faut désormais compter avec internet et non la seule télévision. En termes de nombre de télespectateurs, la cérémonie d'adieu au "roi de la pop" à Los Angeles mardi est comparable, même si les chiffres définitifs n'étaient pas encore connus mercredi, avec les obsèques de la princesse Diana en 1997, suivies par 2,5 milliards de personnes à travers la planète. "Il s'agit là aussi d'un événement mondial pour une célébrité mondiale. Mais la différence vient du rôle d'internet, de (sites de socialisation comme) Twitter ou Facebook, qui permettent à beaucoup plus de monde de suivre. On ne peut plus compter seulement à partir de (l'audience de) la télévision", estime dans une interview à l'AFP Rich Hanley, professeur de journalisme à l'Université Quinnipiac (Connecticut, nord-est). "Maintenant, en cas de décès d'une star, tous les admirateurs peuvent participer à ce sursaut de deuil mondial, parce qu'il y a tellement plus d'instruments, téléphones portables, ordinateurs portables", connectés à internet à partir de n'importe où, souligne ce spécialiste. "La question est de savoir qui aujourd'hui pourrait atteindre une telle audience universelle: Paul McCartney est une idole pour les +baby-boomers+ et il n'a pas la dimension +danse et clip-vidéo+ de Michael Jackson, Madonna pourrait s'approcher (de ce niveau de célébrité) mais elle est un gadget, elle n'a fait que suivre..", selon Rich Hanley. Expert en médias et professeur à l'Université Columbia à New York, Todd Gitlin souligne pour l'AFP que, dans le cas de Michael Jackson, il y a un "mélange rare de talent, de victime, de chanteur, de danseur, de Noir, et de vedette post-raciale". "Il a concentré en lui et incarné d'abord l'extase et la beauté, puis le héros déchu", un phénomène qui suscite passions et curiosité, ajoute-t-il. S'il est difficile de trouver qui pourrait succéder à Michael Jackson en termes de popularité à son décès, une personnalité vivante l'a déjà battu. Selon l'entreprise de haute technologie Akamaï, qui fournit des accès rapides sur l'internet et procède à des mesures de diffusion instantanée (streaming), les pics ont été atteints à trois reprises en 2009: lors de l'investiture de Barack Obama le 20 janvier (plus de 7 millions de visionnages directs par minute), au moment de la mort de Michael Jackson le 25 juin (4,2 millions de visionnages directs par minute), et pour la cérémonie d'adieu au "roi de la pop" le 7 juillet (3,9 millions de visionnages/mn). C'est donc le président américain qui arrive au premier rang des connexions internet par minute pour 2009. Les experts y voient plusieurs raisons. Si les contingences météorologiques (hiver contre été) et saisonnières (vacances) jouent toujours un rôle, l'élection du premier président américain noir, et d'un démocrate après huit ans d'emprise républicaine sur la Maison Blanche, a aussi touché un spectre générationnel beaucoup plus large, des plus jeunes aux retraités. "Mes étudiants qui ont 20 ans n'ont aucun rapport avec Michael Jackson. Ils n'étaient pas nés dans les années 80, c'est une star pour leurs parents, pas pour eux. Obama a beaucoup séduit parmi les plus jeunes", relève Rich Hanley.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution