Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 11 Juillet 2009 à 00:00

Ouverture des Chorégies d'Orange, événement lyrique télégénique

Les Chorégies d'Orange (Vaucluse) tenteront de s'imposer ,en ce 11 juillet 2009 , comme un événement musical mais aussi télévisuel, ses deux productions lyriques étant retransmises sur le service public: "La Traviata" sur France 2 et le diptyque "Cavalleria Rusticana/Paillasse" sur France 3. Après une édition 2008 très française ("Carmen" de Bizet et "Faust" de Gounod), le deuxième grand festival d'art lyrique de l'Hexagone après celui d'Aix-en-Provence se parera de couleurs italiennes. "La Traviata" de Verdi sera donnée samedi soir à guichets fermés puis à nouveau le 15 juillet, probablement devant des gradins également noirs de monde, dans le plein air majestueux du théâtre antique d'Orange (8.300 places). Le lieu accueillera ensuite deux soirées (1er et 4 août) constituées de deux ouvrages véristes, ces opéras typiques de l'Italie de la fin du XIXe siècle mettant en scène des personnages issus du peuple: "Cavalleria Rusticana" ("Paysannerie chevaleresque") de Mascagni et "Pagliacci" ("Les Clowns", titre traduit en français par "Paillasse") de Leoncavallo. "Notre mission vis à vis du public est de lui donner ce qu'il aime ("La Traviata", ndlr) et ce qu'il pourrait aimer ("Cavalleria" et "Paillasse")", faisait valoir il y a quelques mois le directeur général des Chorégies, Raymond Duffaut. Les deux orchestres de Radio France seront présents à Orange cette année. Le Philharmonique de Radio France officiera sous la direction de son directeur musical coréen Myung-Whun Chung dans "La Traviata", dans une mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia, qui fera ses débuts aux Chorégies. Georges Prêtre fêtera presque son 85e anniversaire (14 août) à la tête de l'Orchestre national de France pour le tandem "Cav & Pag", avec Jean-Claude Auvray à la régie. Fidèle parmi les fidèles d'Orange (11e participation), Roberto Alagna enchaînera ces deux ouvrages, comme l'ont fait certains de ses glorieux aînés. La seconde représentation de chaque production lyrique sera télévisée. France 2 fera précéder "La Traviata" d'un programme animé par Christophe Hondelatte, qui racontera le drame de Marguerite Duplessis (qui a inspiré "La Dame aux camélias" de Dumas fils puis l'opéra de Verdi) à la façon de "Faites entrer l'accusé". Le rôle-titre sera tenu par la soprano italienne Patrizia Ciofi, chanteuse de haute école belcantiste, qui apparaîtra au côté de son compatriote Vittorio Grigolo (Alfredo), ténor dont le physique de "latin lover" pourrait faire frémir l'audimat. Pour les deux opéras véristes, France 3 s'intéressera à la star de la soirée, Roberto Alagna, qu'une équipe de tournage a accompagné sur sa terre d'origine, la Sicile. L'action de "Cavalleria" se déroule d'ailleurs dans un village sicilien... L'affiche comportera en outre deux programmes symphoniques: l'un avec le "Philhar" dirigé par son maître Chung et le violoniste désormais médiatique Renaud Capuçon (18 juillet), le second avec le "National" (3 août) confié aux mains déjà expertes du jeune chef norvégien Eivind Gullberg Jensen. Seule ombre au tableau, pour ce dernier concert, le festival vient d'enregistrer l'annulation de la pianiste vedette Hélène Grimaud, dont les débuts à Orange, à quelques dizaines de kilomètres de sa terre natale d'Aix-en-Provence, étaient très attendus. Forfait pour raisons de santé, la musicienne "aux loups" sera remplacée par le pianiste macédonien Simon Trpceski.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution