Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 23 Juillet 2009 à 00:00

TV: le calendrier d'extinction de l'analogique officialisé, avec l'outre-mer

Le Comité stratégique pour le numérique (CSN), que préside le Premier ministre François Fillon, a officialisé mercredi le calendrier d'extinction de la télévision analogique en France, y incluant l'outre-mer, qui devra basculer comme la métropole au tout numérique avant le 30 novembre 2011. A partir du 2 février 2010, 24 régions de France de métropole correspondant aux zones de diffusion des chaînes locales de France 3 s'éteindront successivement. Ce calendrier, communiqué par les services du secrétaire d'Etat à l'Economie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, et qui devait être publié jeudi au Journal officiel, est le suivant:
- 2 février 2010: Alsace
- 9 mars 2010: Basse-Normandie
- 18 mai 2010: Pays de la Loire
- 8 juin 2010: Bretagne
- 28 septembre 2010: Lorraine et Champagne-Ardenne
- 19 octobre 2010: Poitou-Charentes et Centre
- novembre 2010: Franche-Comté et Bourgogne
- 7 décembre 2010: Nord
- Premier semestre 2011: Picardie et Haute-Normandie, Ile-de-France,
Aquitaine et Limousin, Auvergne, Côte d'Azur et Corse, Rhône.
- Second semestre 2011 (avant le 30 novembre): Provence, Alpes,
Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon.

Pour l'outre-mer, a précisé à l'AFP Nathalie Kosciusko-Morizet, le calendrier d'extinction n'est pas fixé, mais ces départements et territoires devront respecter, comme la métropole, la date-limite du 30 novembre 2011.

Le Comité a rappelé d'autre part qu'un budget de 277 millions d'euros était prévu "pour accompagner les Français vers la télévision numérique", en aidant
les plus démunis à réaliser les adaptations nécessaires.
Par ailleurs, "l'aide actuellement prévue par la loi pour les foyers hors couverture de la TNT sera étendue dans le cadre d'un fonds spécifique", "de
manière à assurer, au total, la prise en charge de l'acquisition d'un équipement de réception satellite pour les 50% les plus modestes des foyers ne
recevant la télévision que par voir hertzienne terrestre et qui perdraient ce type de réception".
La TNT restera en effet inaccessible sur 5% du territoire, où le satellite devra prendre le relais.Selon Nathalie Kosciusko-Morizet, cette aide supplémentaire s'élevera à "40 ou 45 millions d'euros" et les collectivités locales seront sollicitées "pour aller plus loin".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
GROUPE HOSPITALIER DU SUD ILE DE FRANCE
Avis de concession de service public portant sur la délégation de l'exploitation des boutiques cafétérias, distributeurs automatiques de denrées et boissons, conciergerie du Groupe Hospitalier du Sud Ile de France.
» Consulter l'avis de concession de service public