Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 23 Juillet 2009 à 00:00

TV: le calendrier d'extinction de l'analogique officialisé, avec l'outre-mer

Le Comité stratégique pour le numérique (CSN), que préside le Premier ministre François Fillon, a officialisé mercredi le calendrier d'extinction de la télévision analogique en France, y incluant l'outre-mer, qui devra basculer comme la métropole au tout numérique avant le 30 novembre 2011. A partir du 2 février 2010, 24 régions de France de métropole correspondant aux zones de diffusion des chaînes locales de France 3 s'éteindront successivement. Ce calendrier, communiqué par les services du secrétaire d'Etat à l'Economie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, et qui devait être publié jeudi au Journal officiel, est le suivant:
- 2 février 2010: Alsace
- 9 mars 2010: Basse-Normandie
- 18 mai 2010: Pays de la Loire
- 8 juin 2010: Bretagne
- 28 septembre 2010: Lorraine et Champagne-Ardenne
- 19 octobre 2010: Poitou-Charentes et Centre
- novembre 2010: Franche-Comté et Bourgogne
- 7 décembre 2010: Nord
- Premier semestre 2011: Picardie et Haute-Normandie, Ile-de-France,
Aquitaine et Limousin, Auvergne, Côte d'Azur et Corse, Rhône.
- Second semestre 2011 (avant le 30 novembre): Provence, Alpes,
Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon.

Pour l'outre-mer, a précisé à l'AFP Nathalie Kosciusko-Morizet, le calendrier d'extinction n'est pas fixé, mais ces départements et territoires devront respecter, comme la métropole, la date-limite du 30 novembre 2011.

Le Comité a rappelé d'autre part qu'un budget de 277 millions d'euros était prévu "pour accompagner les Français vers la télévision numérique", en aidant
les plus démunis à réaliser les adaptations nécessaires.
Par ailleurs, "l'aide actuellement prévue par la loi pour les foyers hors couverture de la TNT sera étendue dans le cadre d'un fonds spécifique", "de
manière à assurer, au total, la prise en charge de l'acquisition d'un équipement de réception satellite pour les 50% les plus modestes des foyers ne
recevant la télévision que par voir hertzienne terrestre et qui perdraient ce type de réception".
La TNT restera en effet inaccessible sur 5% du territoire, où le satellite devra prendre le relais.Selon Nathalie Kosciusko-Morizet, cette aide supplémentaire s'élevera à "40 ou 45 millions d'euros" et les collectivités locales seront sollicitées "pour aller plus loin".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution