Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 5 Août 2009 à 00:00

Iliad (Free): bond des ventes au 1er semestre, faible recrutement au 2T

La société française Iliad, maison mère du fournisseur d'accès à internet Free, a annoncé mardi avoir enregistré au premier semestre une hausse de 40,1% de son chiffre d'affaires, à 969,8 millions d'euros, mais un recrutement faible au deuxième trimestre. D'avril à fin juin, période en général peu propice, Iliad a recruté 34.000 nouveaux clients nets: Free en a gagné 58.000, tandis qu'Alice en a perdu 24.000. L'an passé, Free avait recruté 93.000 nouveaux clients sur la période. France Télécom a annoncé, la semaine passée, avoir gagné 99.000 nouveaux abonnés, ce qui laisse augurer de bons chiffres pour Bouygues Telecom et surtout SFR. Selon une estimation d'Iliad, l'ensemble du secteur aurait en effet recruté 288.000 nouveaux clients sur la période. Le directeur financier d'Iliad Thomas Reynaud se dit néanmoins satisfait: "des semestres où on recrute 200.000 abonnés Free, j'en redemande chaque année", a-t-il affirmé à l'AFP. Pour le trimestre, il évoque un effet de "saisonnalité" et "un ralentissement du rythme de la croissance du marché". Concernant les pertes d'abonnés d'Alice, il a expliqué que le groupe était "encore dans la phase d'intégration". "On avait annoncé fin août 2008, quand on a officialisé l'acquisition d'Alice qu'on perdrait des abonnés. C'est propre à toute acquisition de ce type-là", a-t-il dit. M. Reynaud a souligné "la transformation en profondeur, en l'espace de douze mois, du groupe Iliad", passé de 3,1 millions d'abonnés à 4,374 millions. Grâce au rachat d'Alice à l'opérateur italien Telecom Italia, qui a été finalisé le 26 août 2008, Iliad est redevenu numéro deux sur le marché français de l'internet, derrière France Télécom et devant son principal concurrent SFR-Neuf Cegetel. Iliad a par ailleurs confirmé sa candidature à la quatrième licence de téléphonie mobile, pour laquelle il fait figure de favori. "Le marché de la téléphonie mobile en France, avec ses 22 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, constitue un relais de croissance supplémentaire" pour le groupe, a expliqué Iliad, candidat malheureux en 2007 pour des raisons financières. Le groupe maintient également l'ensemble de ses objectifs pour 2009, à savoir notamment "une très forte augmentation du résultat net", un taux de dégroupage de 82% à la fin de l'année (contre plus de 81% fin juin) et 5 millions d'abonnés haut débit en 2011. Au deuxième trimestre, le revenu moyen par abonné (Arpu) du groupe s'est établi à 36,3 euros (hors TVA), en hausse de 40 centimes par rapport au premier trimestre 2009, mais à un niveau équivalent à celui d'il y a un an. Les revenus générés par les services optionnels -qui s'ajoutent au forfait mensuel de 29,99 euros- ont augmenté de 37%, à 231,8 millions d'euros pour le semestre. Le haut débit représente toujours une part croissante du chiffre d'affaires du groupe (961 millions d'euros, +41,4%), la téléphonie traditionnelle poursuivant son déclin (-30,2%).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution