Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 20 Août 2009 à 00:00

Les héros tourmentés d'"Engrenages" en tournage pour une 3ème saison

Une voie ferrée désaffectée, une femme horriblement mutilée ficelée dans une bâche noire d'où dépassent de longs cheveux: la 3ème saison d'"Engrenages" aux héros ambigus et tourmentés, actuellement en tournage, démarre sur les chapeaux de roue. Série phare de Canal+, "Engrenages" remporte aussi des succès à l'étranger. Fait notable, les deux premières saisons se sont retrouvées sur BBC 4. "C'est la première fois que la BBC achetait une série française depuis +Belle et Sébastien+, à la fin des années 60", se félicite Fabrice de la Patellière, directeur de la fiction française de Canal+. Pour lui, l'originalité de la série repose sur un équilibre entre réalisme et romanesque. "On part d'une histoire vraie et les intrigues nous permettent de décrire le système policier et judiciaire français avec beaucoup de précision, ce qui plait notamment aux Britanniques qui ont cette culture du réalisme dans leurs fictions", relève-t-il. Un réalisme auquel s'ajoute "le côté sombre, un peu mélancolique de la série où les héros sont parfois plutôt des anti héros". La scène de crime qui ouvre la troisième saison se situe en plein 19ème arrondissement parisien. "Nous recherchons toujours un naturalisme esthétique et nous voulions être au coeur de Paris", explique Daniel Dubois, producteur exécutif de la série coproduite par la société Son et Lumière et Canal+. D'autres scènes seront tournées à l'intérieur du Palais de Justice et à l'Hôtel Dieu. Les protagonistes des deux saisons précédentes sont au rendez-vous, plus complexes que jamais, mais toujours attachants. Ils vont être confrontés aux divers rebondissements de deux intrigues qui s'entrecroisent, l'une policière, l'autre plus politique. Il y a Laure Berthaud (Caroline Proust), capitaine de police si dévouée à son travail qu'elle en a oublié sa vie privée. Pierre Clément (Grégory Fitoussi) un vice-procureur de la République profondément honnête qui va vivre "une vraie révolution intérieure", selon ses propres termes, le juge d'instruction François Roban (Philippe Duclos) qui conçoit son travail comme un sacerdoce. Et la mystérieuse Joséphine Karlsson (Audrey Fleurot) une avocate amorale prête à tout pour parvenir à ses fins. "Nous travaillons totalement différemment des autres séries françaises qui se bâtissent autour d'un héros", relève Eric de Barahir, coscénariste avec Anne Landois de cette saison. "On ne tord pas l'histoire, ce sont les événements qui entraînent des conséquences sur les personnages, l'écriture est plus compliquée mais nous sommes plus dans le réalisme", ajoute-t-il. "Engrenages" doit une partie de son succès à son rythme et son énergie. Quatre scénaristes ont travaillé aux côtés des deux principaux auteurs, reprenant ainsi une des recettes des séries américaines qui cartonnent. Cette troisième saison dont le tournage s'achèvera en janvier prochain comportera 12 épisodes au lieu de 8 pour les deux premières.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution