Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 28 Août 2009 à 00:00

Exposition aux radiofréquences: radio FM, Wi-fi et four micro-onde en tête

Emetteurs de radio FM, Wi-Fi et fours micro-ondes arrivent en tête des sources d'expositions de la population aux radiofréquences, selon une étude effectuée auprès de 377 personnes à Lyon et Besançon. "C'est vraiment représentatif, en moyenne, de l'exposition de la population française à douze gammes de fréquences" allant de la FM (88-108 MegaHerz) aux micro-ondes (2.400-2.500MHz) en passant pas celles de la téléphonie mobile, a déclaré jeudi à l'AFP Jean-François Viel (CNRS/Université de Besançon), principal auteur de l'étude publiée récemment dans la revue Environnement International. Les participants (employés de la mairie de Besançon et des Hospices civils de Lyon, assurés sociaux ruraux) ont été équipés de dosimètres, portés en bandoulière ou à la ceinture, pour mesurer leur niveau d'exposition aux radiofréquences pendant 24 heures, c'est-à-dire au travail, à domicile, dans la rue ou les transports en commun. Ils devaient préciser, tous les quarts d'heure, leur emploi du temps dans un petit cahier, pour que les chercheurs puissent faire un lien entre exposition et activité. C'est ce qui a permis de faire la distinction entre four micro-ondes et Wi-Fi qui utilisent les mêmes longueurs d'onde, explique le professeur Viel. Toutes les 13 secondes, les valeurs d'exposition dans douze gammes de fréquence étaient enregistrées par le dosimètre. D'après les 2,5 millions de mesures effectuées entre décembre 2005 et septembre 2006, la valeur moyenne d'exposition correspond à un champ de 0,201 Volts/mètre pour ces radiofréquences, le niveau étant plus élevé en zone urbaine (0,231 V/m) que rurale (0,156 V/m). Il grimpe à 0,257 V/m lors de déplacements rapides ou souterrains (train, métro). Cela correspond à "tout le bain d'ondes", souligne le Pr Viel, relevant que les organisations environnementalistes réclament une limite de 0,6 V/m en provenance des seules antennes-relais. La plus forte source d'exposition moyenne provient de la radio FM (0,44 V/m) suivie par Wi-Fi et four micro-ondes confondus (0,038 V/m). Viennent ensuite le téléphone sans fil (O,O37 V/m) et le mobile 3G (0,037 V/m pour les antennes-relais et 0,036 V/m pour les téléphones). Comparativement, l'exposition moyenne aux antennes GSM est 0,018 V/m. Les chercheurs ont relevé les pics d'exposition atteignant 2 à 4 V/m lors de la brève utilisation du four micro-ondes, précise le Pr Viel. D'autres pics sont apparus lors de l'usage individuel d'un téléphone mobile ou sans fil, mais les dosimètres ne pouvaient pas mesurer la valeur des doses supérieures à 5V/m.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

Corrector | Mardi 24 Août 2010 à 08:26
"D'autres pics sont apparus lors de l'usage individuel d'un téléphone mobile ou sans fil, mais les dosimètres ne pouvaient pas mesurer la valeur des doses supérieures à 5V/m"

Autrement dit c'est n'importe quoi.
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution