Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 2 Septembre 2009 à 00:00

eBay cède une majorité de contrôle de Skype à des investisseurs

Le géant américain du commerce en ligne eBay se sépare de sa filiale de téléphonie sur internet Skype, mettant un terme à une union de quatre ans via une vente pure et simple et non une introduction en Bourse, comme un temps envisagé. eBay, qui avait annoncé en avril vouloir se défaire du pionnier de la téléphonie sur internet pour se recentrer sur ses deux autres métiers, le commerce en ligne et les services de paiement sur internet, a dévoilé mardi un accord de cession de 65% de Skype pour 1,9 milliard de dollars en numéraire. Le consortium d'acheteurs est mené par le fonds américain Silver Lake. Il comprend le fonds de capital-risque Andreessen Horowitz, créé par le co-fondateur de Netscape Marc Andreessen, qui est l'un des administrateurs de Skype. Le fonds londonien Index Ventures, déjà actionnaire de Skype, et un fonds de retraite canadien, le Canada Pension Plan (CPP) Investment Board, font aussi partie de l'opération. eBay doit conserver les 35% restants de sa filiale, et recevra 125 millions de dollars supplémentaires lors du bouclage de l'opération, attendu au quatrième trimestre de cette année. Au total, l'opération valorise Skype à 2,75 milliards de dollars a précisé eBay, qui a vanté "un accord formidable qui va débloquer immédiatement et sur le long-terme de la valeur pour eBay comme pour Skype". Une vente pure et simple de Skype n'était pas l'option première envisagée par le géant du commerce en ligne. Lorsque eBay avait fait part en avril de sa volonté de se recentrer sur le commerce en ligne et sur sa filiale de paiement PayPal, il avait dit vouloir introduire Skype en Bourse en 2010. "La décision avait fait suite à un examen d'un an", a rappelé eBay mardi dans un communiqué. "Mais alors que l'entrée en Bourse était en préparation, nous avons fait savoir être prêts à examiner des offres pour Skype qui présenteraient une valorisation attractive. Cela a été le cas avec le consortium d'investisseurs". "Cet accord nous apporte une valeur élevée et un montant en numéraire significatif, tout en nous permettant de conserver un participation minoritaire importante", a vanté mardi le PDG d'eBay, John Donahoe. eBay rentre en effet à peu près dans ses frais, bien que la cession intervienne à un moment où les fusions-acquisitions n'ont pas encore pleinement repris, en raison de la récession: le groupe avait acquis Skype en septembre 2005 pour 2,6 milliards de dollars, un montant ensuite gonflé à 3,1 milliards via des primes aux fondateurs de Skype. eBay a présenté l'autonomisation de Skype comme pleinement bénéfique pour l'opérateur qui a lancé en 2003 les appels gratuits entre usagers, un service étendu par la suite à des appels à bas prix vers des tiers. "Skype est une activité forte en tant que telle et ne présente pas de synergies avec nos activités de commerce en ligne et de services de paiement en ligne", a noté M. Donahoe. "En tant que groupe autonome, Skype aura l'amplitude pour rivaliser sur le marché de la téléphonie en ligne et des communications vidéo et pour amplifier son élan", a ajouté le PDG d'eBay. De son côté, Silver Lake a promis "une accélération de la croissance" de Skype grâce à "la profonde expertise des technologies et du développement d'activité" apportée par les investisseurs. Skype a vu ses revenus bondir de 44% l'an dernier, à 551 millions de dollars, a rappelé sa maison-mère. Il comptait fin 2008 405 millions d'usagers, en hausse de 47% sur un an, et "attire chaque semaine des centaines de milliers de nouveaux usagers", selon eBay, qui estime que Skype devrait franchir le cap du milliard de dollars de chiffre d'affaires en 2011.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution