Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 14 Avril 2001 à 00:00

NTV: la nouvelle direction prend le pouvoir

La nouvelle direction pro-Kremlin de NTV a pris le pouvoir le 14 avril 2001 de la seule chaîne russe d'opposition d'audience nationale, une opération dénoncée comme un coup de froce par de nombreux journalistes qui se sont réfugiés sur une chaîne dissidente pour continuer leur combat.

La nouvelle direction de NTV a investi le siège dans la nuit vers 04H00 samedi (minuit GMT) et a remplacé le service de sécurité de la chaîne par une nouvelle équipe, a raconté un porte-parole de NTV Maria Chakhova, qui a ensuite été licenciée. Pour la nouvelle direction, "tout s'est passé sans violence", selon Oleg Sapojnikov, un représentant du nouveau directeur général de la chaîne Boris Jordan, un Américain d'origine russe.

Depuis la prise de contrôle formelle de la chaîne le 3 avril par le géant gazier Gazprom, dont le principal actionnaire est l'Etat, la majorité de la rédaction refusait de reconnaître la nouvelle direction.

Hier vendredi, Boris Jordan, avait revendiqué le contrôle éditorial et financier de la chaîne, et appelé la direction sortante à s'effacer, essuyant un refus. Il avait alors assuré qu'il n'avait pas l'intention d'avoir recours à la force.

Mais quelques heures plus tard, des forces spéciales du ministère de l'Intérieur (OMON) intervenaient pour remplacer l'ancien service de sécurité par un nouveau. Ce dernier a empêché les journalistes de pénétrer dans les locaux de la chaîne, puis a commencé à les filtrer, selon l'agence Interfax.

La nouvelle direction a demandé aux journalistes de NTV de signer un document attestant qu'ils acceptaient de coopérer et a commencé à licencier ceux qui refusaient, a déclaré Maria Chakhova.

Une présentatrice vedette, Mariana Maksimovskaïa, ainsi que le chef des informations, Grigori Kritchevski, figurent parmi les licenciés, selon la radio Echo de Moscou du groupe Media-Most. Les journalistes qui refusent de coopérer avec la nouvelle direction se sont réfugiés sur une autre chaîne du groupe Media-Most de Vladimir Goussinski, TNT, à l'audience cependant nettement plus limitée.

Une centaine de personnes - dont une quarantaine de journalistes, des cameramen, des techniciens - se trouvaient samedi dans les locaux de TNT, en face de ceux de NTV, dans le quartier du nord de Moscou d'Ostankino. Ils y ont reçu quelques soutiens, notamment de Grigori Iavlinski, le leader de la droite réformatrice, qui a dénoncé "un coup de force".

Le défenseur des droits de l'homme et ex-dissident soviétique, Sergueï Kovalev, a estimé que l'action de la nouvelle direction avait montré que le KGB était "au pouvoir", dans une allusion au président Vladimir Poutine, un ex-agent du KGB, qui est accusé de vouloir museler la presse indépendante.

Vladimir Poutine a refusé d'intervenir dans cette affaire qu'il considère comme un conflit commercial. "Cette opération est du même ordre que la tentative de putsch d'août 1991 et elle est effectuée par les mêmes personnes, les membres des services secrets", a accusé Igor Malachenko, un responsable de Media-Most.

Evgueni Kisselev, qui se trouvait en Espagne pour des consultations avec Vladimir Goussinski, le patron de Media-Most, assigné à résidence dans ce pays et dont Moscou réclame l'extradition pour escroquerie, était attendu à Moscou à la mi-journée.

Un ancien de NTV Oleg Dobrodeïev qui était passé sur la chaîne publique RTR a fait samedi un retour remarqué sur NTV. Selon la nouvelle direction, pas plus de 10 % du personnel refuse de travailler avec le nouveau pouvoir alors que les "dissidents" affirment en représenter 80 %.

Cette prise de pouvoir est intervenue à l'issue d'un conflit de près d'un an entre Media-Most et Gazprom dans le cadre d'un différend sur une dette de 262 millions de dollars de Media-Most.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution