Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 18 Avril 2001 à 00:00

Un mouchard anti-vol haute-technologie

Localiser un véhicule volé grâce au GPS, à l'internet ou l'immobiliser via un téléphone portable : la société Balease Technology implantée à Sophia-Antipolis s'apprête à commercialiser un nouveau système antivol auquel s'intéressent de grands constructeurs.

Combinant les technologies de l'information et de la communication (Internet, GSM) avec celles de la localisation par satellite (GPS), le procédé baptisé "Tech-care Sat" devrait être commercialisé en France au début du mois de juin aux alentours de 5.000 francs (762.25 EUR). "Le système permet la gestion du véhicule à distance quel que soit l'événement et à n'importe quel moment.

Le propriétaire peut intervenir à distance en temps réel et déclencher les phares, l'avertisseur sonore, les feux de détresse ou couper le moteur au premier arrêt", explique Jacques Samalens, responsable de la division transports de cette PME sophipolitaine d'une quinzaine de salariés née en 1998.

En cas d'intrusion, soulèvement ou choc important, le petit module (14,5 cm X 9,5 cm, 260 gr), dissimulé à bord du véhicule et relié à un GSM, émet un signal vers le serveur Balease qui identifie la voiture et prévient le propriétaire par téléphone (fixe ou portable), fax ou courrier électronique.

Celui-ci peut alors intervenir directement en pianotant sur son téléphone. Grâce au récepteur de positionnement par satellite (GPS), le véhicule volé ou abandonné peut également être localisé partout en Europe et dans le monde en se connectant au serveur (www.balease.com). "La voiture est repérée en temps réel avec une précision de 10 mètres", souligne Jacques Samalens, précisant toutefois que "l'ordre d'immobilisation de la voiture ne peut intervenir qu'après coupure du contact, la loi interdisant toute intervention à distance sur un véhicule en mouvement".

L'invention a déjà intéressé plusieurs constructeurs, français et européens, qui songent à l'adapter en série mais aussi des compagnies d'assurances comme la Lloyd's, qui propose la supression de la franchise de vol à ses clients équipés du système.

Au delà de la protection des biens, la jeune PME, qui table sur une prochaine levée de fonds de 6 millions d'euros, espère attirer des entreprises de transport désireuses d'optimiser la gestion de leur flotte (surveillance d'une éventuelle rupture dans la chaîne du froid, du kilométrage, de la vitesse, etc.). Avec toutes les précautions que cette "traque" implique pour les salariés...
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution