Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 1 Octobre 2009 à 00:00

Audiovisuel public: 458 millions d'euros pour compenser l'arrêt de la pub

Le projet de loi de finances 2010 présenté mercredi prévoit une hausse de 4,1% de dotations aux organismes de l'audiovisuel public, dont une enveloppe de 458 millions d'euros pour compenser la suppression progressive de la publicité sur France Télévisions. Depuis janvier, les chaînes de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô) ne diffusent plus de publicité après 20H00. A ce titre, 450 millions d'euros devaient être alloués au titre de 2009, mais dans un communiqué séparé, France Télévisions a annoncé un "ajustement" à la baisse de cette dotation à 415 millions, en raison d'un surplus de recettes publicitaires de 105 millions d'euros enregistré cette année. Pour 2010, 458 millions d'euros devront être alloués à France Télévisions, selon le projet de loi de finances 2010 présenté par Bercy.
Ce projet consacre par ailleurs 3,123 milliards d'euros à la mission "Avances à l'audiovisuel", soit une hausse de 4,1% par rapport au projet de loi de finances 2009 (PFL 2009). Cette mission regroupe les budgets alloués à France Télévisions, Arte France, l'Audiovisuel extérieur de la France (RFI, France 24, TV5 monde), Radio France et à l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Outre la compensation de la suppression de la publicité, le projet de budget 2010 prévoit 2,092 milliards d'euros alloués à France Télévisions (+2,5% par rapport au projet PLF 2009). Radio France recevra 584 millions d'euros (+4,3%), Arte France 242 millions (+4,3%) et l'INA 87 millions (-1%).
Concernant la redevance audiovisuelle, elle devrait se situer autour de 121 euros en 2010, contre 118 euros cette année, selon une estimation réalisée mercredi par l'AFP en tenant compte de la réforme audiovisuelle et de l'inflation de 1,2% annoncée dans le budget 2010 présenté mercredi. La mission "Médias" (presse, soutien à l'expression radiophonique locale, audiovisuel extérieur) voit sa dotation grimper de 13%, à 1,15 milliard d'euros. Il s'agit de l'aide du gouvernement en faveur de la presse écrite, des radios associatives locales, du passage à la télévision numérique, mais aussi une partie des financements accordés à France Télévisions et à l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF).
Les crédits alloués à l'Audiovisuel extérieur de la France s'élèvent à 199 millions d'euros. A cette somme s'ajoutent 118 millions accordés dans le cadre de l'"Avance à l'audiovisuel". Le programme presse augmente de 50% par rapport au PLF 2009, à 419 millions d'euros. Une hausse liée en grande partie aux mesures d'aides décidées à l'issue des états généraux de la presse écrite et au moratoire d'un an sur l'augmentation des tarifs postaux pour l'acheminement des abonnements de presse.
Dans le cadre de la préparation du débat budgétaire au Parlement, le député Patrice Martin-Lalande, chargé des médias au sein du groupe UMP, a auditionné
les syndicats de France Télévisions.M. Martin Lalande leur a confirmé qu'il allait déposer une proposition de loi demandant "un moratoire sur la taxe sur la publicité des chaînes privées en 2009", censée contribuer à la compensation du manque à gagner publicitaire des chaînes publiques, a indiqué à l'AFP Jean-François Téaldi (SNJ-CGT), qui s'est dit "inquiet".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution