Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 7 Octobre 2009 à 00:00

RFI vers un déficit de 2 à 4 millions d'euros en 2009

La radio publique Radio France internationale (RFI) va enregistrer un déficit compris entre 2 et 4 millions d'euros cette année, mais l'antenne aurait été à l'équilibre si le calendrier du plan social avait été respecté, a fait valoir Alain de Pouzilhac, président de RFI dans une interview aux Echos. "RFI sera déficitaire dans une fourchette comprise entre 2 et 4 millions d'euros. Si le calendrier avait été tenu, le plan social aurait permis à RFI de renouer avec l'équilibre dès cette année", a-t-il indiqué. La direction de RFI avait annoncé en janvier un plan social de 206 suppressions d'emplois sur un millier et la fermeture de six bureaux en langues étrangères (allemand, albanais, polonais, serbo-croate, turc et laotien), arguant d'une trop faible audience. Cette décision est à l'origine d'une grève parmi les salariés de la station qui a démarré le 12 mai et s'est interrompue le 10 juillet, avant de reprendre début septembre. Le 28 septembre, la justice, saisie par le comité d'entreprise (CE) de la radio, a suspendu ce plan et demandé à la direction de revoir sa copie. Celle-ci a fait savoir qu'elle procèderait "rapidement" aux modifications demandées.
"Ce plan est nécessaire car, chez RFI, il y a une culture du déficit récurrente que nient les syndicats, en tout cas la majeure partie d'entre eux", a souligné M. Pouzilhac. "RFI a perdu plus de 8 millions d'auditeurs en quatre ans, passant de 44 à 35,6 millions dans le monde. Nous voulons d'abord stabiliser la chute. C'est pour cela que nous avons réorganisé les langues et supprimé celles qui n'avaient pas d'audience, comme l'allemand", a-t-il expliqué. A l'inverse, l'antenne doit lancer de nouvelles langues comme le swahili, "conquérir l'Afrique lusophone et anglophone". Dressant un état des lieux de la holding Audiovisuel Extérieur de la France (AEF) (France 24, RFI, TV5Monde) à l'occasion du Mipcom à Cannes, M. Pouzilhac a annoncé un objectif de réduction des coûts sur un montant de 60 millions d'euros de contrats, notamment par des renégociations.
"Nous allons regarder toutes les économies possibles de manière à ce qu'elles soient efficaces sur 2010 et ces économies ne seront pas rendues à notre actionnaire, mais seront réinvesties dans les sociétés", a-t-il dit. Pour la première année, l'objectif est d'environ 10 à 15% d'économie sur l'ensemble des contrats. Il a également annoncé la prochaine signature du premier contrat d'objectifs et de moyens (hors TV5Monde) avec l'Etat, "contrat qui ne sera validé que lorsque RFI n'affichera plus de déficit". M. Pouzilhac a aussi indiqué que les sociétés d'AEF déménageraient "dans un lieu unique si c'est possible au premier trimestre 2011".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution