Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 14 Octobre 2009 à 00:00

Sportel - Handball, judo et escrime s'inquiètent pour leur visibilité

Les présidents de trois fédérations sportives françaises, le handball, le judo et l'escrime, se sont inquiétés publiquement mardi à Monaco, lors d'un débat du 20e Sportel, des conséquences pour leur sport de la vente des droits de retransmission des prochains Jeux Olympiques. "Il y a une inquiétude pour la plupart des sports olympiques, car il y aura un réajustement des droits si nous n'avons plus accès aux Jeux", a d'abord dit Jean-Paul Philippot, président de l'Union européenne de radio-télévision (UER), qui regroupe 200 chaînes de télévision et 550 stations de radio en Europe. Le Comité international olympique (CIO), en décembre 2008, avait rejeté l'offre globale de l'UER, son partenaire depuis 56 ans, pour les Jeux de 2014 (hiver, Sotchi) et 2016 (été, Rio). En février 2009, le CIO a vendu à SportFive, filiale à 100% du groupe Lagardère, les droits de ces Jeux pour 40 pays européens... sauf la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Turquie et la Grande-Bretagne. La négociation va désormais avoir lieu, dans ces pays-là, entre le CIO et des chaînes publiques et payantes, membres ou non de l'UER. "Entre 2004 et 2008, nous avons diffusé deux fois plus de sports olympiques que pendant toute la durée des Jeux. Il va falloir s'organiser différemment s'il n'y a plus l'impulsion des Jeux à la fin d'une Olympiade", a ajouté M. Philippot.

"Grosse difficulté"
-------------------

Même si les droits des Jeux de 2014 et 2016 ne sont pas encore attribués en France, Joël Delplanque, président de la Fédération française de handball, a réagi aux propos alarmistes de M. Philippot: "C'est une très mauvaise nouvelle pour ceux qui font le sport au quotidien, car nous avons besoin d'exposition pendant quatre ans pour accroître notre notoriété". "On est devant une grosse difficulté qui pourrait aboutir, à terme, à la disparition de notre sport aux Jeux, alors que nous avons fourni à la France 115 médailles olympiques", a ajouté Frédéric Pietruszka, président de la Fédération d'escrime. Puis Jean-Luc Rougé, patron du judo français, a proposé que les épreuves destinées à tester les sites olympiques servent aussi de qualifications pour les Jeux et soient inclues dans le "package" de droits télévisés, afin de médiatiser certains sports trois ou quatre mois avant le grand rendez-vous olympique. MM. Delplanque, Pietruszka et Rougé assistaient au Symposium du 20e Sportel sur "la crise économique, les diffuseurs et les instances sportives". Le Sportel, marché international du sport, de la télévision et des nouveaux médias, se terminera jeudi à Monaco.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution