Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 24 Octobre 2009 à 00:00

L'exercice de BSkyB démarre fort, avec un bénéfice en hausse de 75% au 1T

Le groupe britannique de télévision par satellite BSkyB a annoncé que son nouvel exercice financier avait bien démarré, se félicitant d'une forte progression de ses bénéfices sur le premier trimestre, durant lequel il a continué d'accroître son nombre d'abonnés. Le bouquet satellitaire, dont l'actionnaire principal est le groupe News Corp de Rupert Murdoch, a précisé, dans un communiqué, avoir enregistré un bond de 75% de son bénéfice net, à 128 millions de livres (environ 142 millions d'euros) sur le premier trimestre achevé fin septembre de son exercice 2009/2010. Sur la même période, le chiffre d'affaires a progressé de 10% à 1,38 milliard de livres, et le bénéfice opérationnel est ressorti en hausse de 11% à 198 millions. Ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice opérationnel de 193 millions d'après l'agence Dow Jones Newswires. Cette performance est due en grande partie à la poursuite de la conquête de nouveaux abonnés, dans le sillage de l'exercice antérieur. Le nombre d'abonnés a ainsi augmenté de 94.000 sur le trimestre, pour atteindre 9,54 millions de foyers. Non seulement, les abonnés sont plus nombreux, mais encore, ils souscrivent de plus en plus à des services hauts de gamme, comme Sky+HD, le service de télévision haute définition du bouquet satellitaire, qui compte désormais 1,6 million de souscripteurs, ou ses offres de téléphonie et d'accès à internet. Le revenu annuel moyen par abonné a ainsi grimpé de 9% par rapport à un an plus tôt, pour atteindre la somme coquette de 469 livres (518 euros) sur le trimestre écoulé. Les investisseurs ont salué cette performance. Vers 09H15 GMT, l'action BSkyB grimpait de 2,86% à 575,5 pence, signant ainsi l'une des plus fortes hausses dans un marché londonien en hausse de 1,05%. "Malgré un environnement économique difficile, ils ont non seulement réussi à conquérir de nouveaux clients, mais aussi à contrôler fermement leurs coûts", a commenté Manoj Ladwa, courtier chez ETX Capital. Selon lui, "ce qui distingue BSkyB de ses concurrents, c'est son absence de dépendance vis-à-vis du marché publicitaire. Alors qu'ITV (qui gère le premier réseau privé de télévision hertzienne de Grande-Bretagne, ndlr) tire 70% de son chiffre d'affaires de la publicité, ce chiffre n'est que de 7% pour BSkyB", a-t-il relevé.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution