Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 24 Octobre 2009 à 00:00

CONGRES DES ELUS DE MONTAGNE , Nathalie Kosciusko-Morizet : "Tout le monde aura la télé numérique"

À l'entrée du foyer culturel de L'Argentière, l'intersyndicale de TDF a posé le débat avant l'heure. Son tract s'intitule "novembre 2011 : écrans noirs en montagne". À cette date, l'ensemble des régions françaises aura basculé de la télévision analogique à la télévision numérique. Au passage, des centaines d'émetteurs auront été désactivés. Et à l'issue, 5 % de la population française n'aura pas accès selon les prévisions à la TNT par voie hertzienne. « Et devinez où se situent les 5 % résiduels ? », lançait hier ironiquement dans nos colonnes le président de l'Anem Henri Nayrou (PS). Le risque de l'écran noir Aussi, les élus de montagne ont posé le débat jeudi lors de leur congrès à L'Argentière-la-Bessée, en interpellant sur le sujet la secrétaire d'Etat chargée de la prospective et du développement de l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet. Pour Vincent Descoeur, député du Cantal (UMP), « va se poser dans bon nombre de départements le risque de se présenter devant un écran noir ». François Brottes, le député de l'Isère (PS), s'interroge sous forme de boutade : « Va-t-on rédiger un communiqué intitulé "Ici l'ombre" pour les zones de montagne ? ». Pour l'élu isérois, il est dommage de désactiver des "points hauts" qui peuvent servir de relais pour l'internet haut débit et la téléphonie mobile. « En tant qu'élu de la montagne, ce qui nous intéresse, c'est 100 % de couverture du territoire et non 100 % de couverture de la montagne », considère le sénateur haut-savoyard Pierre Hérisson (UMP). Il revient à la secrétaire d'Etat de conclure. « On n'éteint pas la télévision analogique pour le plaisir ou la beauté du geste », explique-t-elle en avançant les avantages de la TNT : les mêmes services avec plus de qualité et moins de place utilisée en terme de fréquence. Un amendement va être présenté au Parlement afin d'augmenter au maximum la puissance des 1616 sites restants, ce qui permettra de couvrir un peu mieux le territoire. Restent les ménages actuellement reliés au réseau hertzien et qui n'auront plus accès à la télévision grâce à leur antenne râteau lorsque leur relais sera désactivé. Ce sont plusieurs centaines de milliers de personnes qui sont concernées par cette situation à l'horizon 2011. NKM rappelle que l'Etat a prévu des dispositifs pour aider ces foyers.

Le "fonds parabole" étendu à tous là où l'antenne râteau ne suffira plus.

Un fonds parabole a été créé. Une rallonge de 56 millions d'euros a été décidée par le Premier ministre à la veille du congrès de l'Anem pour aider tous les foyers qui ne recevraient pas la TNT par voie hertzienne. « Soit vous recevrez la télévision numérique terrestre par le réseau hertzien, soit vous aurez accès au fonds parabole sans condition de ressources », indique la secrétaire d'Etat. Ce fonds permettra un remboursement du matériel acheté pour passer du numérique au satellite jusqu'à 250 euros par foyer.
Une disposition qui inquiète les élus sur un autre plan. Dans la salle, Rémi Costorier, le maire de Lardier-et-Valença, soulève son problème local. Le relais qui dessert son village et La Saulce (environ 1000 habitants) fait partie de ceux qui vont être supprimés. « Les communes ont fait des efforts sur le plan paysager. Alors, imaginer des paraboles sur tous les murs...»
NKM laisse ouverte une possibilité. Les communes qui veulent numériser leur relais pourront compter soit sur le fonds de compensation de la TVA, soit sur la somme que le fonds parabole aurait octroyée aux foyers concernés.
Après ces annonces, Nathalie Koscisuko-Morizet est repartie, laissant les élus montagnards à leurs débats. Place aujourd'hui à la réforme des collectivités territoriales, annoncée dans la semaine par Nicolas Sarkozy et sur toutes les lèvres hier. La discussion s'effectuera en présence de deux autres membres du gouvernement : Michel Mercier (ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire) et Alain Marleix (secrétaire d'Etat à l'Intérieur et aux Collectivités territoriales). Une tout autre affaire.

source : ledauphine.com
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution