Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 1 Novembre 2009 à 00:00

France/4e licence mobile: Free candidat officiel probablement seul en lice

Le fournisseur d'accès à internet Free, filiale du groupe Iliad, a déposé officiellement mercredi son dossier de candidature pour devenir le quatrième opérateur de téléphonie mobile français et devrait se retrouver seul en lice, sauf postulant surprise d'ici jeudi midi. Le groupe, qui a déposé son dossier sous le nom de Free Mobile, souhaite "accélérer l'essor du multimédia mobile et répondre à la forte attente des consommateurs vis-à-vis d'offres plus simples, moins chères et plus innovantes", a-t-il expliqué dans un communiqué. A plusieurs reprises, ses dirigeants ont assuré pouvoir réduire de moitié la facture moyenne d'un foyer français. Ils entendent également "libérer les usages" dont un certain nombre sont aujourd'hui interdits sur les téléphones mobiles par les opérateurs (forums de discussions, etc ...). Selon Iliad, son projet "déclenchera dès 2010 un important volume d'investissement en France et sera fortement créateur d'emplois". Tous les autres candidats annoncés -- l'opérateur mobile virtuel Kertel (ancienne filiale d'Iliad), le câblo-opérateur Numericable, l'opérateur virtuel Virgin Mobile, le conglomérat Bolloré et l'opérateur égyptien Orascom -- ont jeté l'éponge, découragés par l'ampleur de la tâche. Outre l'achat de la licence, facturée 240 millions d'euros, le nouvel entrant devra construire son réseau, un investissement évalué à un milliard d'euros et compliqué par la réticence de plus en plus vive des riverains vis-à-vis des antennes de téléphonie. "Il y a un côté un peu fou" à se lancer dans ce projet, reconnnaît-on en interne, mais les défis font partie de l'"ADN" d'Iliad, souligne-t-on. En lançant en 2002 sa "box" - soit l'internet, le téléphone et la télévision sur ADSL pour 29,99 euros par mois - Free a bousculé le petit monde de l'internet. Une révolution qu'il entend bien répéter dans le mobile. Alors que l'appel à candidatures, lancé le 1er août, se clôture jeudi à midi, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) communiquera la liste des postulants en fin d'après-midi. Sauf surprise de dernière minute, Free devrait être le seul en course, comme en 2007: il avait alors vu son dossier rejeté car il souhaitait payer en plusieurs fois la licence, facturée 619 millions d'euros. Le prix a depuis été fortement réduit, au grand dam des trois opérateurs en place (Orange, SFR et Bouygues Telecom) qui ont déposé divers recours. Parmi ses atouts, Iliad compte "sa base d'abonnés ADSL (4,5 millions de foyers)", explique Benjamin Rousseau, analyste chez CM-CIC Securities. Soit un marché potentiel de 10 à 15 millions de clients mobiles. Il dispose également "d'une marque forte, d'un réseau haut débit terrestre" et d'une "situation financière extrêmement saine", ajoute-t-il, estimant à "95% les chances qu'Iliad ait la licence". Le président de l'Arcep Jean-Ludovic Silicani a annoncé, lundi dans Le Monde, que s'il n'y avait qu'un candidat, la décision serait prise "avant Noël" ou "sinon début 2010", en avance sur le calendrier qui lui laissait jusqu'au 29 mai 2010 pour trancher. Alors que le président de la République Nicolas Sarkozy s'est récemment déclaré "assez sceptique" sur l'arrivée d'un quatrième opérateur, jugeant que "le prix le plus bas n'est pas forcément le meilleur", M. Silicani a souligné "l'indépendance" de l'Autorité. Parmi ses critères de choix: "la crédibilité sur le plan technique et financier" du nouvel entrant qui devra notamment prouver qu'il peut couvrir 25% de la population en deux ans.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution