Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 28 Décembre 2009 à 00:00

Le journal télévisé a 60 ans !

« Madame, Monsieur, bonsoir. » Depuis soixante ans, cette formule de politesse fait crépiter le haut-parleur du poste de télévision et résonne dans des millions de foyers français. Le 29 juin 1949, à 21 heures, le premier journal télévisé était diffusé sur l'unique chaîne existante de la RTF, née quelques mois avant, le 9 février. D’une durée de quinze minutes, il était émis depuis la rue Cognacq-Jay, à Paris, sans présentateur, mais avec des reportages commentés en direct par Pierre Sabbagh. Dans un documentaire nourri d’images d’archives, Jean-Claude Guidicelli feuillette l’épopée de ce rendez-vous, qui n’a pas toujours été aussi incontournable.

En 1949, donc, le JT s’ouvre par un survol en montgolfière de la région parisienne. Les vues aériennes ont à peine débuté que le ballon s’emballe et que l’équipe de télévision, obligée de lâcher du lest, s’encastre dans un pommier. « Le seul arbre du champ », se souvient l’un d’entre eux. Plus de peur que de mal, personne n’est blessé mais un vif incendie se déclare. Les journalistes ont emporté avec eux une ligne à haute tension. Pour la postérité, le cameraman n’a rien manqué de cette scène d’anthologie.
« A l’époque, il n’y avait que 3.000 postes de télévision en France, souligne Pierre Tchernia et personne ne s’intéressait au JT, cette nouvelle création faite par des gens très jeunes. » En 1954, les choses évoluent et le premier présentateur fait son apparition. Mais il n’est pas vraiment identifiable pour les téléspectateurs. En ce temps-là, ils pouvaient être jusqu’à 9 animateurs différents par édition !

La couleur arrive en octobre 1967 sur la deuxième chaîne française, mais il faudra patienter jusque dans les années 1970 pour que les premières « vedettes » de l’info s’invitent à l’heure du repas. Roger Gicquel et son célèbre « la France a peur » ont marqué les mémoires.
Le journal télévisé a longtemps été aiguillé par l’Etat. Les journalistes rencontraient chaque matin, à 8 h 45, les représentants de chaque ministère pour évoquer les sujets à réaliser. La censure et l’autocensure étaient des pratiques extrêmement répandues. Tout change après mai 68 et la longue grève de l’audiovisuel qui a engendré le licenciement de centaines de journalistes et de techniciens. Les rédactions ne vont pas tarder à revendiquer leur indépendance, tandis que Christine Ockrent devient la première femme à prendre les commandes du 20 heures. Plus tard, la liberté de ton et l’ironie du tandem Yves Mourousi-Marie-Laure Augry feront sourire la France.
Harry Roselmack sera le premier Noir à débarquer sur la Une, et Rachid Arhab le premier Beur à incarner la diversité hexagonale pour le 13 heures de France 2. Ce dernier sera d’ailleurs très à l’aise pour décrypter le langage formaté par la communication de certains hommes politiques. Dans les années 1990, la concurrence s’intensifie. D’abord avec l’arrivée de La Cinq (1986-1992), portée par Berlusconi, puis avec l’émergence de Canal+. Extrêmement pratique, un système d’échange d’images international (EVN) qui permet à chaque chaîne de disposer de vidéos provenant du monde entier est mis en place. Il montrera néanmoins ses limites pendant la guerre du Golfe, où la véracité des films diffusés sera sérieusement remise en question.

Aujourd’hui, les chaînes d’infos se sont multipliées, notamment grâce à l’avènement de la TNT. Véritables viviers des grandes chaînes généralistes (David Pujadas, Laurence Ferrari ont été découverts sur LCI), elles font montre d’une réactivité à toute épreuve. Alors, pour se démarquer, les présentateurs vedettes des JT historiques n’hésitent plus à se mettre en scène en allant directement sur le terrain, quand l’actualité l’impose. Une vraie révolution…

Le JT, toute une histoire, ce soir, 28 décembre à 20 h 35 sur Histoire et dans la nuit de mercredi à jeudi sur TF1 à 03h15...


source :francesoir
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

Silene | Lundi 28 Décembre 2009 à 10:37
"Le 29 juin 1949, à 21 heures, le premier journal télévisé était diffusé sur l’ORTF."

Erreur: en 1949, l'ORTF n'existait pas encore, encore moins la RTF, mais simplement la RDF.
Fabien | Jeudi 31 Décembre 2009 à 15:01
"Dans les années 1990, la concurrence s’intensifie. D’abord avec l’arrivée de La Cinq (1986-1992), portée par Berlusconi, puis avec l’émergence de Canal+."
L'"émergence" de Canal + est antérieure à l'arrivée de la Cinq ! En terme d'innovation en matière d'info la 4ème chaîne a lancé les émissions du matin et les flashes.
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution