Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 22 Mai 2001 à 00:00

MP3.com: un site de taille moyenne épargné par la justice

Le site de musique en ligne américain MP3·com, qui va être racheté pour 372 millions de dollars par le géant mondial de la communication Vivendi Universal selon une annonce faite lundi à Paris, a su éviter les ennuis judiciaires prolongés de Napster.

Créé en novembre 1997 par Michael Robertson, et basé à San Diego (Californie), il permet, grâce à son logiciel DAM (Digital automatic music), de stocker et d'échanger des oeuvres musicales de 109.000 artistes et quelque 700.000 chansons via l'internet, sur des ordinateurs, ou des lecteurs de musique numérique.

Mais le site côté en bourse, qui affirme recevoir 500.000 visites par jour, avait été dépassé par Napster.com, auquel il suffisait presque de "demander", le titre de la chanson que l'on souhaitait pour l'écouter. MP3.com a toutefois réussi à écarter plus rapidement les ennuis judiciaires avec l'industrie de l'édition musicale, qui lui reprochait de violer les droits d'auteur.

En l'an 2000, MP3.com a négocié des accords à l'amiable avec cinq maisons d'édition musicale. Les premières ont été Sony Music, Time Warner Music, Bertelsmann BMG et EMI - auxquelles il aurait versé quelque 20 millions de dollars respectivement pour mettre fin à des poursuites - puis avec l'éditeur de Universal Music.

Universal et MP3 ont atteint un réglement un accord le 14 novembre, prévoyant le paiement par MP3.com de 53,4 millions de dollars de dommages et intérêts et une utilisation sous licence du catalogue de Universal. Le service du site, fermé en mai 2000, a été rouvert en décembre avec une partie payante.

Napster, de son côté, avait fusionné avec le géant allemand des médias Bertelsmann en novembre, en échange de la mise en place d'un système payant. Toutefois le site reste menacé de fermeture s'il n'arrive pas à se mettre en conformité avec les injonctions de la justice américaine, qui exige qu'il empêche efficacement les échanges par son biais de fichiers musicaux protégés par les droits d'auteur.

Vivendi a précisé, dimanche, que MP3.com fournira "une technologie de pointe à Duet", nouvelle société de Vivendi Universal et de Sony Music dont le but est de fonder un service d'abonnement à la musique numérique en ligne
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution