Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 24 Mai 2001 à 00:00

Les 15 examinent un projet d'interdiction de la pub TV pour enfants

Les ministres de la Culture de l'Union européenne (UE) ont examiné à Falun, à l'initiative de la présidence suédoise, l'éventuelle interdiction communautaire de la publicité télévisée destinée aux enfants.

"Celui qui regarde la télévision doit être en mesure de faire la différence" entre un programme et un spot publicitaire, a expliqué Maria Gooste, du ministère suédois de la Culture. Selon elle, les enfants ne comprennent pas avant l'âge de 10-12 ans les objectifs de la publicité qui leur est destinée.

"Ils ne comprennent pas qu'on tente de leur vendre un produit", a-t-elle affirmé. La Suède, qui interdit depuis 1991 la publicité de produits destinés aux enfants de moins de 12 ans, souhaite une révision de la législation de l'UE sur la publicité télévisée. Le pays scandinave veut étendre cette interdiction à l'ensemble de l'UE au travers de la directive "Télévision sans frontières" de 1989, que la Commission européenne a l'intention de réexaminer en 2002.

En février, la Commission de Bruxelles avait virtuellement enterré le projet suédois en demandant aux partisans d'une telle mesure d'en démontrer clairement la validité. "Nous ne pouvons pas noyer l'industrie (publicitaire européenne, ndlr) sous les règlements", avait alors estimé Jean-Eric de Cockborne, directeur de la division audiovisuelle de la Commission de Bruxelles, à la clôture à Stockholm d'un séminaire de l'Union européenne sur "L'enfance et la jeunesse dans le nouveau paysage médiatique".

La Suède, qui s'est acquis le soutien du Danemark, des Pays-Bas et de la Belgique, trois pays ayant déjà réglementé ce domaine, s'est une nouvelle fois heurtée lundi à la France, à l'Allemagne et à la Grande-Bretagne, partisans de l'auto-régulation dans le cadre de "codes de bonne conduite".

"Chaque pays doit décider, seul, comment règler ce problème", a déclaré le ministre allemand de la Culture, Julian Nieda-Ruemelin. "Il ne s'agit pas d'une question pouvant être règlementée par l'UE", a-t-il ajouté.

"La Suède n'a pas pour objectif d'exporter sa règlementation", a indiqué la ministre suédoise de la Culture, Marita Ulvskog. "Elle veut fixer la barre plus haut en Europe", a-t-elle ajouté.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution