Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 30 Mai 2001 à 00:00

Des lycéens de banlieue prennent le contre-pied de Loft Story

Val d'Oise, prennent le contre-pied de Loft Story, l'émission controversée de M6, à travers une pièce de théâtre qu'ils ont écrite et mise en scène.

A l'inverse des protagonistes du jeu télévisé, qui s'éliminent les uns les autres, les personnages de la pièce, condamnés à vivre ensemble, apprennent le respect et la découverte mutuels. Jouée en public samedi soir dans une salle municipale de la ville, après avoir une première réussie devant les 1.000 élèves du lycée, "Eden, la bulle en effervescence" aborde le thème de l'enfermement et de l'isolement d'un groupe dans une bulle, sur fond de découverte de soi-même et de respect des autres.

"L'idée a été lancée dès septembre dernier, bien avant l'annonce de l'émission, et a été retenue comme thème de travail de notre atelier-théâtre. La démarche des élèves est de réfléchir sur la société dans laquelle ils vivent", a expliqué à l'AFP Catherine Tournay, professeur d'italien qui anime l'atelier avec trois de ses collègues.

Agés de 16 à 19 ans, élèves de seconde, première et terminale, les 14 comédiens et scénaristes amateurs incarnent des personnages aux caractères différents, parfois proches de leur sensibilité ou au contraire à l'opposé de leur personnalité.

Inactivité sous une bulle "En réunissant des personnages aussi différents qu'un athlète, un voyou de banlieue, une vieille femme arrachée à son village algérien, une journaliste snob ou encore cette enfant gâtée victime de la mode, nous nous sommes peut-être rapprochés d'un Loft Story idéal", explique Catherine Tournay. "On retrouve les préoccupations quotidiennes des élèves dans chacun des personnages qu'ils ont affinés pendant l'année scolaire", ajoute-t-elle. "La pièce évoque le problème de l'inactivité sous une bulle et la dévalorisation qu'entraîne le chômage.

Les personnages apprennent à se découvrir, des amitiés se créent, ainsi que d'inévitables histoires d'amour". Tout au long de la pièce, les quatorze personnages évoluent sous le regard des autres, tentant de régler leurs problèmes existentiels.

A la fin, chacun choisit de rester ou non sous la bulle. Ainsi, un couple mixte qui s'est formé refuse de sortir par peur du racisme ordinaire.

La "routarde", elle, reprend sa route, tandis que la "fashion-victim" a enfin appris à s'aimer sans artifices vestimentaires, grâce au regard valorisant de ses co-locataires. "Ce projet scolaire bénéficie sans l'avoir prémédité" de la médiatisation de Loft Story, ajoute Catherine Tournay, selon qui les "élèves sont déçus par l'émission car il ne s'y passe rien en raison de la platitude et de la jeunesse des personnalités des vrais concurrents".

Autre intérêt de la pièce : "nous prouvons que des choses se passent dans les banlieues", se réjouit le professeur d'italien. Depuis 1993, le lycée Simone-de-Beauvoir de Garges-lès-Gonesse, au pied des tours HLM, n'a connu qu'un seul échec au baccalauréat.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution