Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 6 Juin 2001 à 00:00

Napster signe un accord avec MusicNet

Le site de musique sur internet Napster a conclu un accord avec MusicNet, une plate-forme commune aux trois grands groupes mondiaux d'édition musicale, AOL Time Warner, Bertelsmann et EMI, pour fournir un service payant.

L'opération prévoit que Napster puisse distribuer des morceaux de musique puisés dans les catalogues des groupes d'édition, en échange d'une commission qui serait payée par les consommateurs.

Hank Barry, le directeur général par intérim de Napster, a précisé que la réalisation de l'alliance dépendait encore de l'aval des grands labels, soucieux que la protection des droits musicaux soit garantie. L'annonce, qui était attendue, intervient à 24 heures d'une audience cruciale devant un juge fédéral qui a menacé de fermer le populaire site de musique s'il ne parvenait pas à protéger les droits musicaux des oeuvres diffusées par son biais.

Le nouveau service comprendra ce que M. Barry a appelé "le nouveau Napster" qui demandera un droit d'entrée à l'utilisateur pour télécharger des morceaux de musique.

Jusqu'ici Napster permettait l'échange de titres de musique gratuitement mais le site s'est trouvé au centre d'une attaque de l'industrie du disque pour violation de copyright. L'alliance avec MusicNet n'efface pas l'action en justice contre le site qui doit se présenter devant le juge fédéral Marilyn Hall Patel mercredi et prouver qu'il est capable d'éviter des échanges les titres protégés par des droits musicaux.

Lors de la dernière audience en avril, la juge avait qualifié de "honteux" les efforts de Napster pour se conformer à son ordre du 5 mars de stopper les échanges illicites de musiques protégés par les droits d'auteur.

Un consultant en technologie doit ainsi témoigner mercredi pour affirmer que Napster n'a pas mis en oeuvre tous les moyens techniques à sa disposition pour mettre en place des filtres efficaces. Rob Glaser, directeur général de RealNetworks et partenaire technologique de MusicNet, a indiqué que l'accord était "un pas important" vers l'alliance mais pas encore un accord final.

Il a insisté sur le fait que les labels n'accepteraient l'accord que si une technologie tout à fait sûre, évitant les échanges illicites, était en place.

Le pacte exclut des alliances futures de Napster avec Sony ou Universal, qui figurent aussi parmi les éditeurs poursuivant le site musical. Sony et Vivendi ont créés leur propre de service de distribution de musique par Internet appelé Duet.

EMI et Warner ont tous les deux exprimé des réserves mardi sur le fait de savoir si MusicNet pourrait éviter que des morceaux tirés de ses catalogues par des utilisateurs ne seraient pas ensuite échangés indéfiniment sur le web. Napster compte sur sa popularité pour devenir un acteur majeur de ce nouvel univers de la musique à la demande ("pay-for-play").

Toutefois le succès du site s'érode rapidement depuis ses déboires avec la justice et l'installation de filtres empêchant l'échange de morceaux protégés. Selon une étude de la société Webnoize, le téléchargement de titres a baissé de 87% depuis son sommet de février, tandis que la moyenne des utilisateurs est tombée quasiment de moitié.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution